À la une
Drag
Drag
Drag
Drag
Catégories

Les actions du réseau

Les Visiteurs du Samedi

BOTOX(S) propose à tous les publics, éclairés ou néophytes, amateurs d’art ou esprits curieux, la possibilité de vivre une expérience artistique originale en suivant des parcours inédits, entre expositions et lieux consacrés à la création contemporaine dans les Alpes-Maritimes.

Le programme des VISITEURS DU SAMEDI permet ainsi à chacun de découvrir de nouvelles facettes de l’art contemporain, en bénéficiant de visites guidées par des artistes, commissaires d’expositions, conservateurs, galeristes, collectionneurs… et de partager des moments hors du commun dans la plus grande convivialité.

Ces parcours accompagnés, chacun construit sur un programme particulier, dans différents musées, centres d’art, galeries ou ateliers d’artistes de la Côte d’Azur, se déroulent en bus au départ de Nice, ou à pied sous la forme d’une  promenade artistique dans la ville.

Informations pratiques

Un samedi par mois pour un public individuel, de 13h30 à 19h environ

Uniquement sur inscription – 25 places par visite

Règlement en espèces ou par chèque à l’ordre de BOTOX(S) à envoyer ou déposer à  Bureau BOTOX(S)

Le 109, 50 Bd Jean-Baptiste Verany – 06300 Nice.

Informations au 06 64 13 22 29 ou en écrivant à info@botoxs.fr

Accompagnatrice : Elsa Comiot

Visites à pied  : 15€*/personne

Visites en bus  : 20€*/personne

Ces tarifs comprennent les transports, la gratuité d’accès aux musées, l’accompagnement, les visites guidées et le verre de fin de parcours.

* + 5€ d’adhésion au réseau lors de la première visite de l’année

Contactez-nous

Les Visiteurs du Soir

1/11

Chaque année, BOTOX(S) organise ses nocturnes de l’art contemporain, événement-phare de la scène artistique niçoise : LES VISITEURS DU SOIR.

Prochaine édition : vendredi 15 et samedi 16 octobre 2021

Pendant 2 jours, un parcours LIBRE, GRATUIT ET SANS INSCRIPTION sillonne la ville de Nice dans une vingtaine de lieux. Grand public, artistes, professionnels et amateurs s’y retrouvent pour partager la richesse de la création artistique transdisciplinaire et actuelle.

TEMPS FORTS, PROJECTIONS, PERFORMANCES, RENDEZ-VOUS SONT PROGRAMMÉS DANS TOUTE LA VILLE.

Les Tchatches

1/12
  • Douzième édition des Tchatches - © Charlotte Vitaioli

    Douzième édition des Tchatches – © Charlotte Vitaioli

  • Onzième édition des Tchatches

    Onzième édition des Tchatches

  • Dixième édition des Tchatches - © Guillaume Aubry

    Dixième édition des Tchatches – © Guillaume Aubry

  • Neuvième édition des Tchatches - © Ghita Skali

    Neuvième édition des Tchatches – © Ghita Skali

  • Huitième édition des Tchatches

    Huitième édition des Tchatches

  • Septième édition des Tchatches

    Septième édition des Tchatches

  • Sixième édition des Tchatches - SE TAIRE ET ECOUTER L’IMAGE © Olivier Garcin

    Sixième édition des Tchatches – SE TAIRE ET ECOUTER L’IMAGE © Olivier Garcin

  • Cinquième édition des Tchatches - © Rozenn Veauvy

    Cinquième édition des Tchatches – © Rozenn Veauvy

  • Quatrième édition des Tchatches - © Laurent Prexl Image : Spatule vomitive Taïnos, Musée du Quai Branly © DR

    Quatrième édition des Tchatches – © Laurent Prexl Image : Spatule vomitive Taïnos, Musée du Quai Branly © DR

  • Troisième édition des Tchatches - © Ben Vautier

    Troisième édition des Tchatches – © Ben Vautier

  • Deuxième édition des Tchatches © Arnaud Labelle-Rojoux

    Deuxième édition des Tchatches © Arnaud Labelle-Rojoux

  • Première édition des Tchatches - © Thierry Lagalla

    Première édition des Tchatches – © Thierry Lagalla

Les TCHATCHES sont inspirées des Pecha Kucha

Un format de présentation court et dynamique dont le principe est simple :

20 images x 20 secondes

6 minutes 40 donc, durant lesquelles « Le Tchatcheur » présente une œuvre, un artiste, une exposition, un livre, un projet, peu importe quoi, tant qu’il s’agit d’art.

A chaque édition les Tchatches changent de lieu et invitent artistes, critiques, d’art, historiens de l’art, galeristes, collectionneurs, etc, à concevoir une présentation performée d’après ce format.

Schéma d’orientation pour les arts visuels (SODAVI)

Schémas d’orientation pour les arts visuels (SODAVI)

Le SODAVI est un outil de construction conjointe des politiques publiques en faveur des arts visuels, au service des acteurs professionnels des arts visuels et des publics. Il est décliné selon les spécificités territoriales, accompagné ou mis en place par les Directions régionales des affaires culturelles.

Etat des lieux

Dans le nouveau contexte territorial, il est indispensable de renouveler l’ingénierie des politiques publiques culturelles, et en particulier les politiques en direction des arts visuels, qui, pour avoir 30 ans, pourraient du fait même de leur objet, se muséifier ou devenir obsolètes au regard de la vitalité de la création contemporaine.

C’est pourquoi dans chaque région, il a été demandé aux Directions régionales des affaires culturelles d’accompagner ou d’engager la mise en place de Schémas d’orientation des arts visuels (SODAVI) en coordination avec les acteurs professionnels des arts visuels et les collectivités territoriales, afin de construire des diagnostics partagés qui permettront de déboucher sur des actions coordonnées. Si chaque SODAVI aboutira à des constats et recommandations différentes suivant le territoire et les acteurs rassemblés, l’enjeu commun est de réfléchir à des dispositifs centrés sur la vie professionnelle des artistes et des créateurs en tant qu’acteurs de la valeur artistique et culturelle, mais aussi économique, des territoires.

Définition du SODAVI

Le SODAVI est un outil de construction conjointe des politiques publiques en faveur des arts visuels, au service des acteurs professionnels des arts visuels et des publics. Il est décliné selon les spécificités territoriales. Son objectif est d’établir un diagnostic de l’existant et des manques éventuels, mais aussi de recenser et de fédérer le travail de l’ensemble des acteurs dans un processus de concertation non hiérarchisée. Il doit permettre d’inscrire dans la durée et la concertation, la valorisation et le développement des arts visuels en dégageant des thématiques de travail prioritaires.

Le SODAVI entend surtout favoriser la mise en œuvre de stratégie de filières répondant à deux questions principales: comment vivent et travaillent les créateurs sur ce territoire? Comment rencontrent-ils les publics ?

Les acteurs potentiels

Le SODAVI souhaite rassembler et faire travailler ensemble :

  • les structures et les réseaux subventionnés de diffusion et de création contemporaine des arts visuels ;
  • les écoles d’art et de design nationales et territoriales, ainsi que les organismes de formation artistique professionnelle et de formation des métiers d’art ;
  • les lieux intermédiaires souvent non subventionnés (petits centres culturels ruraux et écoles d’art non diplômantes) ;
  • les collectifs d’artistes, de photographes, de graphistes, de designers, d’artisans d’art et de la mode, et de commissaires d’exposition, mais aussi les professionnels indépendants et les personnalités qualifiées ;
  • les associations professionnelles ;
  • les régions (formation, insertion professionnelle) ;
  • les départements (politique de soutien aux artistes et gestion du RSA) ;
  • les communautés d’agglomération et les communes (aides individuelles, politiques de construction ou de mise à disposition d’ateliers logements) ;
  • les acteurs privés : fondations, galeries, salons et mécènes, ainsi que les entreprises et comités d’entreprise intéressés par le dispositif « art et entreprises » ;
  • Les DRAC et les DIRECCTE (les directions départementales du travail, de l’emploi et de la formation professionnelle) et les rectorats, le cas échéant.

La mise en oeuvre

Dès 2016, une dizaine d’initiatives sont signalées sur l’ensemble des régions sur des échelles allant du territoire régional à celui d’une agglomération.

Les étapes clés sur SODAVI sont les suivantes :

  • Phase 1 : diagnostics partagés
  • Phase 2 : actions (coordinations, mise en œuvre d’outils collaboratifs, d’ateliers fédérateurs…)
  • Phase 3 : chartes / conventions, et mise en œuvre de politiques publiques partagées et financées, contrat de filière.

Source : Ministère de la Culture

Image de Une : L’Assemblée des Valeurs, les 8 et 9 septembre 2021 à la Villa Arson, dans le cadre du SODAVI © Cédric Fauq

Les annonces

L’association ENTRE|DEUX recherche un.e service civique

Offre d’emploi

1/2

Au sein de notre association vous vivrez une expérience professionnelle au plus près de la réalisation des projets, de leur conception à leur  production en passant par leur promotion.

La mission proposée est volontairement et nécessairement polyvalente afin de permettre d’avoir une vue globale sur la réalisation complète des différents projets culturels de l’association.

Lieu : Nice

Période : 8 mois – 24h par semaine

Pour télécharger l’annonce, cliquez ici :

http://www.entredeux-artentreprise.fr/service-civique.html

Art | Entreprise en résidence

Appel à candidature

Pour télécharger l’appel à candidature, cliquez ici

 

Depuis l’été 2021, l’entreprise RĒSISTEX ouvre ses portes aux artistes et propose avec la collaboration d’ENTRE|DEUX d’accueillir des artistes en résidence autour d’un projet d’échange et de partage sur la thématique de la lumière, qui donne lieu à une exposition dans les locaux de l’entreprise. RĒSISTEX est une société familiale française fondée en 1937, elle conçoit et fabrique des systèmes d’éclairage pour bâtiments résidentiels et tertiaires, neufs ou en rénovation. Elle accompagne les installateurs électriciens, ses clients historiques, au plus près du besoin et du bien-être des utilisateurs finaux de l’éclairage, les bénéficiaires de « La juste lumière ». L’entreprise, qui compte 50 collaborateurs, est située à Saint André de la Roche (06).

L’éthique de RĒSISTEX est fondée sur l’Humanisme et la sincérité qui animent son dirigeant, ainsi que sur les principes du Développement Durable. RĒSISTEX propose des solutions d’éclairage conçues sur-mesure, en conformité aux normes et directives en vigueur, dans la recherche de qualité, de la meilleure efficacité énergétique et des nouveaux principes de réparabilité, recyclage et revalorisation. Le bien-être de ses collaborateurs est au cœur de ses décisions.

L’entreprise adopte vis-à-vis du territoire une posture collaborative, fondée sur l’interdépendance entre le développement harmonieux de l’un et la performance de l’autre. L’intégration des jeunes issus de quartiers défavorisés est l’un de ses principaux engagements sociétaux. Dans le prolongement de la logique sociétale, RĒSISTEX adopte dès la fin 2018 le statut d’entreprise à mission, confirmé par la loi Pacte en mai 2019. De ce fait sont inscrits dans l’objet social de l’entreprise des objectifs dans les domaines environnementaux, sociaux et sociétaux, qui relèvent de l’intérêt général. Contribuer à la lutte contre la précarité énergétique procède de ces engagements. Convaincu que l’art et la culture contribuent à l’ouverture d’esprit et à l’adaptabilité de ses collaborateurs, le Président de RĒSISTEX leur propose depuis plusieurs années de s’intéresser à des événements culturels auxquels il leur donne l’accès. Luminaires Resistex – Pour vous éclairer autrement (resistex-sa.com) 11 quai de la banquière – Saint André de la Roche

|LA RÉSIDENCE|

La résidence a pour but de permettre à un artiste ou duo d’artistes, de réaliser un projet en lien avec la question de la lumière en se mêlant au monde de l’entreprise. La résidence s’articule autour d’un temps de création et de rencontre au sein de l’entreprise. Ce temps permet d’établir du lien entre recherches, créations et rencontres avec des spécialistes de la lumière et du cycle circadien. Il favorise collaboration et partage interprofessionnels avec l’ensemble des collaboratrices.eurs. La résidence a pour enjeu la création d’une exposition / parcours / mise en espace des recherches et productions de l’artiste au sein de l’entreprise (bureaux, entrepôt, façade et/ou jardin).

|L’EXPOSITION|

À l’issue de la résidence, l’exposition met au jour les enjeux soulevés durant la résidence, réinterprète le site, occupe autrement l’espace. L’exposition propose un parcours/mise en espace des recherches de l’artiste au sein des espaces (bureaux, entrepôt, solarium, façade et/ou jardin). Elle privilégie les réalisations in situ et éphémères pour le lieu et les collaborateurs.rices. Elle dynamise au quotidien les espaces de travail. Elle invite les équipes à la découverte du monde de l’art afin de stimuler leur créativité. L’exposition se réalise sous le commissariat d’ENTRE|DEUX.

|LES ENJEUX|

  • s’inscrire dans le domaine de l’innovation et de la recherche art & entreprise
  • développer la place de l’art au sein de l’entreprise
  • stimuler la créativité, l’expression et la recherche de l’artiste et des collaboratrices.eurs
  • créer un projet commun autour de la lumière
  • favoriser la curiosité et le partage, créer du lien
  • réinterpréter espaces et concepts
  • s’engager dans le développement durable à travers une exposition spécifique et in situ limitant les transports, favorisant les pratiques et modes de production artistiques éco-responsables
  • favoriser les pratiques collaboratives, éco-responsables, éthiques et sociétales
  • rendre effectif les valeurs de l’entreprise

 

|LES CRITÈRES |

  • La démarche artistique dans son rapport à la lumière
  • L’ancrage dans l’entreprise
  • La valorisation du travail in situ
  • La dimension éco-responsable et éthique du projet
  • La faisabilité technique, le respect et la sécurité du site et des collaboratrices.eurs
  • Tous les artistes pouvant justifier d’un régime de sécurité sociale (Maison des artistes, Agessa) et d’un numéro SIRET ou étant représentés par une structure administrative leur permettant d’émettre des factures.

 

|LES MODALITÉS ET LES CONDITIONS FINANCIÈRES|

L’artiste bénéficie :

  • d’un temps de résidence de 3 semaines (entre le 18 octobre et le 4 novembre 2021 approximativement – dates à affiner avec le ou la lauréat.e)
  • d’une exposition du 5 novembre 2021 à 13 janvier 2022 (approximativement) au sein des espaces (bureaux, entrepôt, façade et/ou jardin)
  • d’un budget global de 3 000 € comprenant la rémunération de l’artiste, son défraiement et la production de l’exposition (transport, montage et démontage compris)
  • d’une mise à disposition d’un logement sur place dans la villa « Victorine »
  • de la mise à disposition d’un espace de travail pendant la durée de la résidence au sein de l’entreprise
  • d’une mise à disposition de matériel et savoir-faire spécifique à l’entreprise
  • L’artiste est autonome dans sa production ; il est invité à prévoir son matériel. Une aide spécifique pourra lui être apportée sur demande suivant les projets.
  • Le suivi et la coordination du projet est réalisé par ENTRE|DEUX.

 

|LE DOSSIER DE CANDIDATURE|

Le ou la lauréat.e est sélectionné.e par ENTRE|DEUX en concertation avec l’entreprise. Le dossier doit faire l’objet d’un seul document sous format pdf comprenant :

  • une fiche d’inscription dûment complétée
  • un C.V.
  • une présentation de la démarche artistique (3500 signes maximum)
  • une note d’intention/motivation (3500 signes maximum)
  • des visuels légendés ou commentés (20 maximum)

Dossier à retourner uniquement par mail à entredeux06@gmail.com avec pour objet et intitulé « NOM_candidature_automne_2021 » Le poids total du fichier doit être de 10 Mo maximum (les candidatures envoyées via une plateforme de téléchargement ou voie postale ne seront pas étudiées). Date limite : Dimanche 19 septembre minuit. Chaque candidat recevra une réponse.

| ASSURANCE|

Pendant toute la durée de résidence et de création, l’artiste est tenu d’être couvert par une responsabilité civile. Il s’engage à fournir l’attestation d’assurance.

Les œuvres présentées dans l’exposition sont assurées par l’entreprise sur remise d’une feuille de prêt stipulant la liste des œuvres et leurs valeurs d’assurance.

 

Fondation Daniel et Nina Carasso & Cité internationale des arts

Appel à projet

Date limite de candidatures : 13 mai 2021 inclus !

En 2020, la Fondation Daniel et Nina Carasso et la Cité internationale des arts se sont associées pour créer un programme d’accueil en résidence inédit afin d’apporter un soutien aux artistes et professionnels de la scène artistique en France particulièrement touchés par les conséquences de la crise sanitaire du Covid-19.

Dix artistes ont bénéficié d’un accompagnement sur mesure, d’un atelier-logement et d’une bourse de vie pendant six mois.

La Fondation Daniel et Nina Carasso et la Cité internationale des arts partagent la volonté de s’inscrire dans un soutien durable à la scène artistique en France et ont décidé de poursuivre et renforcer le programme pour l’année 2021.

La crise sanitaire se poursuit et de nombreux artistes et professionnels sont fortement précarisés, voire désormais contraints de se détourner de leur pratique de création. Les annulations et les reports d’événements ou de projets perdurent et touchent, un an après le début de la crise, avec encore plus d’acuité, les créateurs et créatrices de toutes disciplines.

Les artistes ont aujourd’hui plus que jamais besoin d’un accompagnement artistique et matériel afin pouvoir continuer à créer. Le programme Fondation Daniel et Nina Carasso & Cité internationale des arts offre un équilibre entre temps personnel, permettant la réalisation d’un projet ou d’une recherche, et émulation collective grâce à l’ancrage au cœur de la communauté des 325 résidents de toutes disciplines, de toutes générations et de toutes les nationalités.

Apport de la Fondation Daniel et Nina Carasso pour ce programme exceptionnel : 120K€

Informations pratiques

Dossier + FAQ

Formulaire de candidature

Festival L’Image Satellite 2021

Appel à candidature

L’appel à candidature au Prix Caisse d’Épargne Côte d’Azur du festival L’IMAGE_SATELLITE 2021, dédié à la photographie contemporaine, est lancé !

Les photographes ont jusqu’au lundi 7 juin 2021 inclus pour déposer leur dossier en ligne.

Depuis plus de 20 ans, l’association Sept Off organise une grande manifestation consacrée à la photographie à Nice, Vence et sur le littoral azuréen. Plus de 2 décennies d’engagement auprès des photographes, de soutien à la création contemporaine, de diffusion d’œuvres photographiques originales auprès des publics.

L’édition 2021 du festival L’IMAGE_SATELLITE se tiendra du 24 septembre au 16 octobre 2021 à Nice et Vence.

Approches documentaires, démarches de plasticiens, usages vernaculaires de la photographie, expérimentations autour de l’image imprimée, affichée, projetée, animée… Toutes les expressions de la création contemporaine sont attendues.

Le Prix Caisse d’Épargne Côte d’Azur de 2500 euros en numéraire viendra récompenser le travail de création d’un ou une des photographes sélectionné.e.s.

 

Haut de page