Maison Abandonnée [Villa Cameline]

Maison Abandonnée [Villa Cameline]

Maison Abandonnée [Villa Cameline]
1/10
  • Exposition « Dissipation » – Caroline Rivalan © Julien Mc Laughlin

    Exposition « Dissipation » – Caroline Rivalan © Julien Mc Laughlin

  • Exposition « Dissipation » – Caroline Rivalan © Julien Mc Laughlin

    Exposition « Dissipation » – Caroline Rivalan © Julien Mc Laughlin

  • Exposition Rouge Violet et Noir de Quentin Derouet © Julien Mc Laughlin

    Exposition Rouge Violet et Noir de Quentin Derouet © Julien Mc Laughlin

  • Exposition Rouge Violet et Noir de Quentin Derouet © Julien Mc Laughlin

    Exposition Rouge Violet et Noir de Quentin Derouet © Julien Mc Laughlin

  • LUMIÈRES DES SONGES – Frédéric Ballester © Julien Mc Laughlin

    LUMIÈRES DES SONGES – Frédéric Ballester © Julien Mc Laughlin

Créée à l’initiative de particuliers, Hélène et François Fincker, la MAISON ABANDONNÉE [Villa Cameline] a été inaugurée en 2003.

 

Construite au début du siècle dernier, elle a été abandonnée pendant une quinzaine d’années. Taguée, squattée, elle est actuellement conservée dans l’état et les artistes qui y exposent doivent s’adapter à cet environnement particulier aux antipodes de la white box.

Sa vocation est de promouvoir les différentes formes de la création actuelle à travers la présentation d’expositions temporaires.

Expositions monographiques mais aussi projets thématiques, la MAISON ABANDONNÉE [Villa Cameline] invite des commissaires indépendants et des artistes à explorer la diversité des champs de la recherche artistique actuelle.

L’objectif est de provoquer et proposer des expériences de l’art à travers la diversité des approches, des démarches et des pratiques.

Au rythme de 3 à 5 par an, les évènements se déroulent du mois d’avril au mois d’octobre.

www.villacameline.fr

 

En 2020 :

Dès le 20 mars, nous proposons le travail d’Amandine Maillot, artiste scénographe, formée au Pavillon Bosio (Monaco), où elle obtient en 2016 le DNSEP (Diplôme National Supérieur d’Arts Plastiques) avec la mention du jury. Elle complète ensuite sa formation à Limoges à l’ENSA, et participe à un programme de recherche KAOLIN qui la mènera en 2017 en Chine au Jingdezhen Ceramic Institute pour une résidence de recherches en porcelaine contemporaine.
Produite pour la Villa Cameline, l’exposition sera semblable à une flânerie au cours de laquelle nous rencontrerons des saynètes d’histoire intimes et quotidiennes suspendues dans le temps.
En mai, nous présenterons Jean Christophe Nourisson avec un projet crée pour la Maison Abandonnée qui s’inscrit dans une réflexion quand à l’utilisation particulière qui est faite du lieu : ni tout à fait habitable, ni tout a fait habité, mais tout de même investi, lui conférant un statut hybride et déconnecté de la fonction première pour laquelle la maison était initialement conçue.
Enfin, en septembre, Franck Saïssi, ancien élève des Beaux Arts de Paris, qui, à travers ses dessins, réalisés à l’encre de chine sur des papiers imprimés, récupérés au fil des rues, assassine, impavide, la pensée tranquille qui sommeille en nous tous.

 

 

 

Haut de page