Daniel Rothbart : Semiotic Street Situations

Exposition

Daniel Rothbart : Semiotic Street Situations

Daniel Rothbart : Semiotic Street Situations

  Daniel Rothbart, pour sa septième exposition personnelle à la Galerie Depardieu, expose ses derniers travaux sous le titre « Semiotic Street Situations ». Il s’agit de collages numériques. Né en 1966 à Stanford, Californie (États-Unis). Daniel Rothbart est un artiste et écrivain basé à Brooklyn (New-York), son travail se dénit par l’exploration des relations […]

 

Daniel Rothbart, pour sa septième exposition personnelle à la Galerie Depardieu, expose ses derniers travaux sous le titre « Semiotic Street Situations ». Il s’agit de collages numériques.
Né en 1966 à Stanford, Californie (États-Unis). Daniel Rothbart est un artiste et écrivain basé à Brooklyn (New-York), son travail se dénit par l’exploration des relations entre la nature, l’identité et les métaphysiques de l’urbanisme post-moderne. Il est diplômé de Rhode Island School of Design et de l’Université de Columbia.
Auteur de trois ouvrages : « Jewish Metaphysics as Generative Principle in American Art » (1994) qui traite des rapports entre la culture juive et l’abstraction après-guerre américaine. « The Story of the Phoenix » (1999), qui examine l’identité culturelle américaine dont Hollywood en utilisant les transmutations de sens (signi cation) via son travail de photo-montage numérique et ses sculptures. En 2015, Daniel Rothbart écrit un essai et quatre critiques sur le thème de l’eau, basé sur sa performance artistique, comme l conducteur de PAJ III, publiés par MIT Press. Le dernier, paru en 2018 chez Edgewise Press, « Seeing Naples: Reports from the Shadow of Vesuvius » est un livre de voyage inspiré de ses expériences en tant que chercheur auprès du programme Fulbright, à Naples, au début des années 1990.
Il a été récompensé et a reçu une subvention de la New York Foundation for the Arts. Il a été en résidence d’artistes à La Napoule Art Foundation à Mandelieu-la-Napoule, en 2002. Son travail est le sujet d’une monographie d’Enrico Pedrini publiée en 2010 par Ulisse e Calipso of Naples, Italie.
Les livres de Daniel Rothbart se retrouvent dans des collections privées et publiques dont le musée d’art moderne (Museum of Modern Art) de New York.

Haut de page