du samedi 18 mai 2019 au samedi 29 février 2020

Ebranlements, ode aux passages des temps


Focus sur la Résidence d’artiste de Laetitia Rambinintsoa :

Des images entre les lignes

 

 

À partir d’une collection rassemblée par Denis CHOLLET constituée de publications sorties entre 1948 et 1981 et qui ont rythmé la diffusion et les esthétiques de la contreculture, Laetitia Rambinintsoa, artiste du livre, a orienté son travail de résidence au Musée muséum départemental des Hautes-Alpes, sur la typographie.

Des interrogations ont animé les créations qu’elle a produites :

  • comment présenter cette presse dans un recueil ?
  • comment relier des magazines dont la qualité du papier reste fragile ?
  • comment permettre aux publics de continuer à feuilleter cette presse tout en permettant sa conservation préventive ?
  • comment assurer des clins d’œil plastiques avec des créateurs de l’affiche et de la propagande comme le haut-alpin Lucien-Achille Mauzan ?
  • comment intégrer le propos d’une scénographie d’exposition ?

Durant une semaine, Laetitia a pu œuvrer dans l’atelier du Musée muséum départemental. La résidence lui a permis de tester et de réaliser son projet, d’échanger avec des relieurs d’art, de trouver une expression plastique avec des matériaux fragiles comme le carton peint et des pochettes de conservation d’archives.

Cette revue de presse est installée dans l’exposition de Denis CHOLLET Du scorpion à futuropolis. Elle est complétée par une évocation de kiosque.


Exposition « Ebranlements, ode aux passages des temps »

« Le propos du nouveau parcours de visite s’intitule ÉBRANLEMENTS, ode aux passages des temps. Il présente des expositions personnelles et collégiales.

Au moment où la vie collective est comptée, rétrécie, aplatie, instantanée, ébranlée, dépassée, que devient la temporalité individuelle ?

Depuis des siècles immémoriaux, les grands moments de la vie, les changements, les ruptures de l’existence relèvent de moments particuliers, individuels, suspendus entre la réalité collective et l’intime.

Le Musée muséum départemental est un lieu d’articulation mémoriel et de créations. Il offre des moments d’entredeux qui conduisent, par la découverte, la rencontre des oeuvres et des patrimoines, à l’émotion, l’apprentissage, la culture, l’enracinement au monde. »

Frédérique Verlinden, conservateur en chef du Musée muséum départemental, Gap