Exposition, Performance, Rencontres, Résidence

Complément de mémoire indirecte

Jardin de Printemps
Vernissage samedi 21 mai de 13h à 19h / Finissage samedi 28 mai 13h-19h

L’événement en images

1/2
  • La Villa Henry - Circa

    La Villa Henry - Circa

Une installation in situ de Delphine Wibaux précédée d’une micro-résidence de l’artiste à la Villa Henry
sous le commissariat d’Isabelle Pellegrini

Delphine Wibaux travaille les fragments de mémoire, les traces, l’indicible ; elle sculpte la poésie, le temps, la poussière et la lumière. L’artiste mêle dans Complément de mémoire indirecte une proposition inédite des œuvres crées lors d’un voyage au Japon en 2019 et une recherche in situ autour des traces archéologiques et de la mémoire du lieu de la Villa Henry.

Complément de mémoire indirecte

Jardin de printemps

du 20 au 28 mai 2022

Attention exposition courte : Vernissage samedi 21 mai de 13h à 19h / Finissage samedi 28 mai 13h-19h
Villa Henry
Une installation in situ de Delphine Wibaux précédée d’une micro-résidence de l’artiste et d’un dîner

sous le commissariat d’Isabelle Pellegrini

Nous vous donnons rendez-vous à la Villa Henry avec Delphine Wibaux pour une exposition-installation inédite
qui s’ouvrira en preview le 20 mai par un dîner imaginé sur mesure avec la cheffe japonaise Uzuki Yasuno. Dîner sur réservation avant le 15 mai à ip@circa-ip.fr

Ce projet ne durera que quelques jours et invitera à une expérience collective d’immersion artistique. Il s’agira de plonger avec délice dans la poésie de cette installation et de se laisser dériver, de digresser et de savourer ensemble un moment en suspens, hors du temps et de l’espace connus.

Delphine Wibaux travaille les fragments de mémoire, les traces, l’indicible ; elle sculpte la poésie, le temps, la poussière et la lumière. L’artiste mêle dans Complément de mémoire indirecte une proposition inédite des œuvres crées lors d’un voyage au Japon en 2019 et une recherche in situ autour des traces archéologiques et de la mémoire du lieu de la Villa Henry.
C’est cette expérience que nous souhaitons vous proposer de partager avec nous, entre les murs de la Villa Henry effacés par les œuvres de Delphine qui ouvrent un dialogue à plusieurs voix avec l’œuvre, avec le lieu, avec la mémoire et avec vous.
The earth has given the hotspring source such viscosity that it almost seems alive.
The way the mud clings to me reeks of primordial bestiality.
Kozaburo Arashiyama
Notes (extraits)
Japon, Automne 2019
17/11
La ville fume depuis ses grilles, derrière ses câbles, entourée par ses volcans. Du sol au ciel, elle vaporise sans horaire une douce chaleur qui passe dans mes pantalons. Elle crachote, elle ronfle. Ici des vapeurs de volcan, en face à l’horizon, loin, des fumées d’usines.
Delphine Wibaux
Ce projet est conçu par Isabelle Pellegrini dans le cadre du programme Circa intitulé « Les Saisons des Dîners », inauguré en février 2019 par le « Jardin d’Hiver » avec Eve Pietruschi et la cheffe Kalice Brun à la Villa Henry.
Haut de page