Exposition, Performance, Rencontres, Visite

Nuit des Musées

  Dans le cadre de la 14ème édition de la Nuit européenne des musées, le MAMAC ouvre ses portes de 19h à minuit. Spectacle vivant, performance, concert, médiations flash, se déploient dans le musée dès la tombée de la nuit. Cette programmation exceptionnelle offre à un large public l’occasion de vivre une expérience inédite dans […]

© Julien Mc Laughlin

 

Dans le cadre de la 14ème édition de la Nuit européenne des musées, le MAMAC ouvre ses portes de 19h à minuit.

Spectacle vivant, performance, concert, médiations flash, se déploient dans le musée dès la tombée de la nuit. Cette programmation exceptionnelle offre à un large public l’occasion de vivre une expérience inédite dans un cadre unique.

La nuit est à vous ! Venez découvrir comment le nouvel accrochage des collections et les expositions temporaires prennent vie !

 

Performance VULNERABLE de Mathilde Dadaux © Panthéa Ravanchad

« RIEN / rendre l’histoire habitable » par l’artiste Mathilde Dadaux

Toute la soirée

Amphithéâtre jardin Sosno

Mathilde Dadaux, artiste performeuse, ancienne élève de la Villa Arson et lauréate du prix de la Venet Foundation en 2016, invite le public à des conversations sensibles dans l’amphithéâtre du musée et le jardin Sosno. L’œuvre intitulée « RIEN / rendre l’histoire habitable » distille sa présence discrète tout au long de la soirée.

 

 

Projet musical « HHH » par les étudiants du département électro-acoustique du Conservatoire de Nice

20h-22h

1er étage salle 1

« HHH » est un projet artistique créé par trois étudiants du département électro-acoustique du Conservatoire de Nice, Héloïse Francesconi, Sarah Procissi et Arthur Arsenne, trois musiciens qui se retrouvent dans un trio de synthétiseurs mis en valeur par un acousmonium (orchestre de haut-parleurs). À travers la spatialisation du son, l’auditeur est invité à changer sa perception des sons en se mouvant dans l’espace où 12 haut-parleurs seront installés pour une performance live.

 

Flash Visite entre « amis »

20h-22h

Le temps d’une nuit, les Amis du MAMAC partagent leur passion pour une ou des œuvres du musée avec les visiteurs. Découvrez le musée à travers les coups de cœur de ces visiteurs passionnés !

 

Compagnie Humaine © Éric Oberdorff

Performance dansée par la Compagnie Humaine

20h30, 21h45, 22h30

2ème étage

La Compagnie Humaine dirigée par le chorégraphe Eric Oberdorff offre une proposition inédite ; les danseurs accompagnés de musiciens dialoguent avec les œuvres de la collection permanente et l’architecture du musée pour des performances uniques.

 

 

 

Starship – Renaud-Auguste Dormeuil

21h30 (15 min)

Parvis du Mamac

Dans le cadre de l’exposition de Renaud-Auguste Dormeuil à la galerie contemporaine Si c’était à refaire, différentes performances impliquant le public s’activent dans le musée et dans l’espace public, comme la mystérieuse parade Starship qui se déroule sur le parvis du musée : en collaboration avec la brigade équestre de la police municipale de la ville de Nice

 

Spin-off « Jusqu’ici tout va bien », 2017
Drone et enseigne lumineuse. Vue de l’exposition au MACRO Testaccio
Courtesy galerie In Situ – Fabienne Leclerc, Paris / Arte e
Altro, Rome. Photo Luis Do Rosario – © Renaud Auguste-Dormeuil /MACRO Testaccio

Vol de Spin-off « Le ciel attendra » – Renaud-Auguste Dormeuil

23h (30 min)

Amphithéâtre Jardin Sosno

A 23h, un drone porteur d’un énigmatique message Spin-off « Le ciel attendra » s’élèvera dans l’amphithéâtre du jardin Sosno. Poétique, ouvert, ce message résonne de manière intime pour chacun d’entre nous.

 

 

 

 

 

Allumage du Mur de Feu d’Yves Klein

23h30 (10 min)

Terrasses

Les terrasses du musée s’illumineront à la lueur des flammes du Mur de Feu d’Yves Klein spécialement allumé pour l’occasion.

 

Nouvel accrochage des collections permanentes

19h-minuit

3ème étage

Tout au long de la soirée, venez découvrir le nouvel accrochage des collections permanentes dans la salle Pop Art et Nouveau Réalisme au 2ème étage et au 3ème étage du musée pour un regard inédit sur la création à Nice, des envoûtantes peintures de Mossa aux énigmatiques photographies de Natacha Lesueur, des gestes Fluxus aux pratiques du tout début des années 2000.

Haut de page