Exposition

Interlude

Une œuvre d'Isabelle Sordage et Guillaume Duboc, avec le concours du projet Antarès

De juin à décembre 2021, Guillaume Duboc et Isabelle Sordage présentent Interlude, une interprétation sonore de flux de particules cosmiques qui prendra place au sein de la programmation de l’AEradio.

De juin à décembre 2021, Guillaume Duboc et Isabelle Sordage présentent Interlude, une interprétation sonore de flux de particules cosmiques, qui prendra place au sein de la programmation de l’AEradio.

« Cette réalisation est issue des données récoltées en Méditerranée, au large de la Seyne-sur-Mer, par le projet Antarès, un télescope à neutrinos constitué d’un quadrillage de capteurs immergés en profondeur, dont le but est d’observer la trace des muons produits par l’interaction de neutrinos de haute énergie dans la croûte terrestre. Chaque particule détectée donne lieu à une séquence de nombres décrivant l’évènement de manière précise. Pendant plusieurs mois, l’équipe du projet Antarès nous a transmis ces donnés ponctuelles, nous donnant ainsi à voir, en direct et sur un temps long, le flux de particules qui découle du passage des neutrinos dans notre planète.

L’objectif de ce travail est de donner une forme concrète à ce flux, en transformant les données brutes produites par les capteurs en une onde sonore dont les composantes sont caractérisées par les paramètres de détection. Cette onde, ou ce bruit, doivent laisser entendre, ou plutôt deviner, le passage permanent et évanescent des neutrinos traversant la Terre, dont les faibles traces ne nous parviennent que par de complexes efforts tels que le télescope Antarès.

Chaque évènement (détection d’une particule) donne lieu à une répétition, un cliquetis dont la durée et l’intensité changent selon le contexte. Au fil du temps, une accumulation se crée qui ne s’arrête plus tant que les particules continuent d’arriver, et les détections de se faire. Chaque particule arrive sur le détecteur avec un certain angle. Cette orientation de la particule se traduit par une variation des canaux utilisés par le flux sonore. »

Isabelle Sordage est artiste plasticienne. Elle a créé et dirige l’Atelier Expérimental.

Guillaume Duboc est doctorant en informatique, diplômé de l’ENS Lyon. Il expérimente autour de la pratique et de la conception des langages de programmation. Depuis 2019, il collabore avec l’Atelier Expérimental.

 

Haut de page