Newsletter

Exhibition

Baubô et les 40 femelles troglodytes

Amandine Brûlée

Pictures of the event

1/2

A l’occasion de l’édition 2024 des Visiteurs du soir, Le 22 vous propose de découvrir un corpus d’œuvres peintes à l’aquarelle sur papier réalisé par Amandine Brûlée. Ucronie ? Fiction ? Histoire contrefactuelle? Baubô et les 40 femelles troglodytes se pare du modèle naturaliste et des formes spéculatives de l’archéologie préhistorique pour nous décrire un monde alternatif qui aurait pu advenir.

Ouverture : jeudi 11 avril à partir de 18h

12 avril : 18h – 22h

13 avril : 14h – 20h

A l’occasion de l’édition 2024 des Visiteurs du soir, Le 22 vous propose de découvrir un corpus d’œuvres peintes à l’aquarelle sur papier réalisé par Amandine Brûlée. Ucronie ? Fiction ? Histoire contrefactuelle? Baubô et les 40 femelles troglodytes se pare du modèle naturaliste et des formes spéculatives de l’archéologie préhistorique pour nous décrire un monde alternatif qui aurait pu advenir.

Dans un monde primitif, une tribu de femelles troglodytes se livrent à des activités dont nous avons perdu le sens. Les vêtements n’ont pas encore été inventés, les cavernes servent de maison, et les rituels se font autour de divinités à vulves géantes. Un mode de reproduction par parthénogenèse explique l’absence de mâles troglodytes dans le paysage et la ressemblance troublante des femelles entre elles. Dans ce monde, le temps s’écoule plus lentement, plongeant ses habitantes dans un état de nonchalance à mi-chemin de l’extase et la stupidité.

La découverte de ce peuple de femelles troglodytes au XXI ème siècle a donné naissance au meufinisme. Le meufinisme est une vague clandestine du féminisme ayant pour but de répandre la misandrie et d’instaurer une clitocratie. Amandine Brûlée est à ce jour la seule représentante de ce courant. Elle œuvre à sa diffusion avec des méthodes patientes et archaïques allant de l’image peinte au fanzine photocopié, en passant par le tee-shirt sérigraphié.

Temps forts

Samedi 13 avril à 17h : “Le silence est la plus belle parure des femmes”, lecture performée

“Mettre une porte sur la bouche de la femme a été un projet crucial de la culture patriarcale, de l’Antiquité à nos jours”, selon la poétesse et helléniste Anne Carson. Au cours d’une lecture-performance, Amandine Brûlée et Caroline D. crochètent cette porte pour nous parler du male gaze qui modèle les corps des femmes.

Samedi 13 avril à 17h30 : “L’oracle meufiniste de la pythie Vulvita” 5 mn par pers.

Posez une question à la pythie Vulvita et, inspirée par nos aïeules les plus braves et les plus farouches, elle vous aidera à lire votre destin à travers les brumes de l’avenir.