Performance, Théâtre

Le Bourgeois Gentilhomme

Sortie de résidence chez Resistex du Collectif la Machine

Immagini dell'evento

1/3

« Quel honneur d’être appelé à mettre en scène
Molière l’année des 400 ans de sa naissance, et qui
plus est, en pleine élection présidentielle. Un
alignement parfait des astres pour orchestrer un
désastre annoncé et craint : Monsieur Jourdain
président. Dans cette mise en scène contemporaine,
là, devant nous, le personnage créé par Jean-Baptiste
Poquelin est catapulté au milieu de la campagne de
mai 2022.
Monsieur Jourdain, personnage maladroit,
boursouflé d’égotisme, en constant décalage avec le
monde qui l’entoure, tente de prendre des allures de
Jules César Shakespearien. Et pourtant, malgré ses
appétences, il n’atteindra jamais la majesté qu’il
convoite tant.
A travers ce texte, pourtant écrit en 1670 pour
la cours de Louis XIV, tout est encore là, intact, figé
dans ce miroir immortel de la vanité humaine.
Quelle occasion de faire échos de manière ludique et
parfois effrayante à notre contemporanéité. Le tout,
dans l’effervescente énergie de notre troupe qu’Anthéa
soutient et valorise pour la neuvième fois. »
Félicien Chauveau.

La prochaine résidence d’ENTRE|DEUX chez l’entreprise RESISTEX débute avec le Collectif La Machine qui a été choisi pour travailler sa prochaine création 2022. “Le Bourgeois Gentilhomme” est une création version contemporaine pour le 400e anniversaire de Molière.
Sortie de résidence le 14 Octobre à 18h – Réservation obligatoire entredeux06@gmail.com
“Afin de remporter les suffrages des prochaines
élections, Monsieur Jourdain se donne les moyens de
réussir en adoptant les airs des « gens de qualité».
Pour cela, il fait appel, comme tout bon outsider, à différents professeurs qui lui permettront de briller devant les foules, parce que c’est là son projet. Ainsi, en suivant le précepte de son Maître
d’Armes selon lequel pour abattre ses adversaires « il
faut donner et ne point recevoir », le candidat pense
se donner les moyens de réussir. Face aux autres compétiteurs, qui eux, sont en tête des sondages, et parce qu’elle est épuisée de le
voir se ruiner dans cette vaine lubie, sa famille lui fait croire qu’il remporte le scrutin et que l’ambassadeur de
Turquie le sollicite.
Jourdain est ravi, mais jusqu’où peut aller la
supercherie ? Et quand passe-t-on de la farce intime
au drame historique ?”
Adaptation & Direction artistique : Félicien Chauveau
Aide à l’adaptation : Claude Boué
Avec : Guillaume Geoffroy; Felicien Chauveau; Nikita Cornuault ; Irene Reva; Louis Longeray; Laurent  Grappe; Kevin Ferdjani
Scénographie et accessoires : Jean-Baptiste Nallino
Création lumières : Albane Augnacs
Création costumes : Sophie Visentin
Design sonore : Richard Stradiotti
Assistantes : Elsa Thoreau et Danaé Pilhan.
Co-production : Théâtre Anthéa
Image : Florian Levy
Scorrere verso l'alto