Conférence le lundi 4 novembre 2019

à 18h

Pour une nouvelle philosophie de la nature, conférence du philosophe Roberto Casati


A l’IDBL École d’Art Intercommunale de Digne-les-Bains

24 avenue de Saint-Véran

 

 

En écho à l’exposition « UNIVERS INFÉRIEUR » présentée jusqu’au 30 novembre au CAIRN centre d’art, la conférence sera suivie d’un échange avec l’artiste turinois Alessandro Quaranta.

Pendant des millénaires les êtres humains ont égaré leurs chemins dans une nature qu’ils ont essayé de représenter et de mesurer dans le but de rendre la navigation sûre ou moins aléatoire. Notre système d’orientation biologique est basé sur la disponibilité de repères visuels lointains ; lorsque ces derniers ne sont pas accessibles (en mer ouverte, dans le brouillard, de nuit, dans les bois) nous ne pouvons qu’essayer de remédier par une négociation complexe entre la perception de l’environnement, sa représentation cartographique (ou sa description), et sa mesure par des instruments (compas, sextant).
Le GPS a changé radicalement la donne : l’environnement est doublé par une modulation ordonnée du champs électromagnétique, un véritable deuxième monde qui est le seul à être vu par les senseurs désormais disponibles dans des milliards de dispositifs. La navigation est une question résolue. On sait que cet avantage technologique comporte un affaiblissement de nos capacités natives à nous orienter et naviguer.
Mais un problème plus important mérite d’être soulevé. La carte nous obligeait à un va-et-vient perceptif constant avec ce qui nous entoure ; le GPS nous permet de ne regarder qu’un écran. Ne devant plus regarder l’environnement, nous ne l’observons plus. Or un environnement que nous n’observons plus, est un environnement que nous perdons.
La nouvelle philosophie de la nature est une philosophie de l’observation ; elle met à son cœur le contact perceptif et le regard attentif à ce qui nous entoure.

Roberto Casati dirige l’Institut Nicod à Paris. Philosophe des sciences cognitives, il a travaillé sur la représentation humaine de l’espace. Son livre « Contre le colonialisme numérique » (Albin Michel 2014, trad. it. et es.) a suscité un débat sur la technologie à l’école. « La lezione del freddo » (La leçon du froid) Einaudi 2017, est le récit d’une année dans le New Hampshire.

GRATUIT

Plus d’informations : www.cairncentredart.org

Evénement Facebook : https://www.facebook.com/events/716671955514413/

Instagram : https://www.instagram.com/p/B3rRZeqIUOW/