Concerts et selectors le samedi 26 octobre 2019

, de 20h à 1h

La Station présente DECADE * DANSE * DANSE * DANSE


Pour célébrer ses dix ans d’implantation sur le site du 109, La Station vous invite à DECADE * DANSE * DANSE * DANSE, avec I APOLOGIZE (projet musical de l’artiste Jean-Luc Verna) et KING BAXTER en première partie (projet musical de l’artiste Magali Halter) ; concerts suivis d’une sélection musicale par Gauthier Tassart.

 

I Apologize © Alex Allegri

 

Le 2 octobre 2009, La Station inaugurait ses nouveaux locaux dans les anciens abattoirs de Nice avec l’exposition Ecotone. Elle est la première structure culturelle à y avoir proposé des projets de création contemporaine au public, initiant ainsi la métamorphose du site vers ce qui deviendra ensuite le 109, pôle des cultures contemporaines de la ville de Nice.

Depuis sa création en 1996, La Station a déménagé de nombreuses fois (comme la majorité des lieux alternatifs en France) : son ancrage au sein du 109 lui a permis de consolider son rôle de plateforme de production et de diffusion des formes de création les plus contemporaines.

Résidences temporaires et au long terme, expositions, concerts, conférences … des centaines d’artistes ont depuis été accueillis à La Station et tous ont contribué, à leur manière et à leur échelle, à développer la structure.

Grâce à cette énergie collective, 10 ans plus tard, La Station est toujours là, et compte bien poursuivre cette aventure humaine et artistique pour un nouveau cycle de DECADE * DANSE * DANSE * DANSE.

I APOLOGIZE

Initié par Jean-Luc Verna, artiste plasticien qui jongle avec son corps, ses dessins, ses sculptures et ses « autoportaits photographiques », avec la complicité de Gauthier Tassart, I Apologize réinterprète les « airs de répertoire » : Siouxsie and the Banshees, T-Rex, Sex Pistols, Bauhaus en passant par Donna Summer, Georges Brun, Barbara, Killing Joke, Cerrone… Le tout émaillé de compositions originales.

Avec Jean-Luc Verna (voix), Gauthier Tassart (synthétiseurs), Nicolas Olivier (guitare), Cédric Benard (batterie).

KING BAXTER

L’alter-ego de Magali Halter n’est pas humain, il vient d’un autre temps, d’une autre galaxie. Fantôme, extra-terrestre, sorcier ou cyborg, King Baxter est sa voix intérieure. Une entité transgenre qui la possède dès qu’elle foule la scène. Artiste pluridisciplinaire diplômée de la Villa Arson, Magali Halter poursuit actuellement son épopée à Bruxelles.

The Knightmare, le premier album – limité et numéroté – de ce duo schizophrénique s’accompagne d’un texte manifeste intitulé Le Royaume Nocturne qui retrace la mythologie du King par-delà les étoiles.

Texte : © Florian Lévy

 

King Baxter © Florian Lévy

SELECTORS :

GAUTHIER TASSART

Gauthier Tassart est artiste plasticien et le grand chaman des synthétiseurs au sein du groupe I Apologize. Il dirige également L’Orchestre Inharmonique de Nice, un orchestre à géométrie variable de musiques improvisées, qui a notamment sorti un disque avec la collaboration de Lee Ranaldo (2015).


INFORMATIONS PRATIQUES :

Tarifs :

Pré-vente : 10 € (billetterie à venir)

Sur place : 12 €

+ adhésion annuelle à La Station : 2 €

Buvette et restauration sur place