Figuration libre

Figuration libre

Figuration libre

  Mouvement pictural du début des années 80, la “Figuration Libre” doit son nom à Ben après une exposition qu’il organisa à Nice en 1981. Cette nouvelle génération de peintres témoigne avec enthousiasme et désinvolture d’une production non académique, provocante, vitale, énergique, pulsionnelle … qui refuse la théorie, les manifestes et les normes. Caractérisée par […]

Ben Vautier, Le Tango Occitan, 1984
Acrylique sur bâche, 210 x 145 cm
© Photo François Fernandez

 

Mouvement pictural du début des années 80, la “Figuration Libre” doit son nom à Ben après une exposition qu’il organisa à Nice en 1981.

Cette nouvelle génération de peintres témoigne avec enthousiasme et désinvolture d’une production non académique, provocante, vitale, énergique, pulsionnelle … qui refuse la théorie, les manifestes et les normes.

Caractérisée par sa liberté, la peinture parle de la société, de la violence, de la sexualité et s’inspire de tout ce qui se rapporte à la culture populaire. C’est un art né dans la rue, dans l’environnement urbain et dans les clubs ; un art rock et punk.

«  Libre de quoi ? / Libre de faire laid / Libre de faire sale / […] / Libre de peindre sur n’importe quoi. » Ben, Figuration Libre, 1982. 

Plusieurs figures marquantes comme Rémi Blanchard, François Boisrond, Hervé Di Rosa et Robert Combas ont contribué à sa médiatisation.

Scroll up