Performance

Les Tchatches, spéciales anniversaire de l’art

Au Dojo 22 bis boulevard Stalingrad (quartier du port) 06300 Nice     Après trois éditions au bar du TNN, au Rosalina Bar et au César, Les TCHATCHES, organisées par Botoxs, réseau d’art contemporain Alpes & Riviera, fêtent l’anniversaire de l’art, mercredi 17 janvier 2018 à 19h au Dojo.   Pour cette édition spéciale, l’artiste […]

Au Dojo

22 bis boulevard Stalingrad (quartier du port)

06300 Nice

 

Les Tchatches du 17 janvier 2018 au Dojo © Laurent Prexl
Image : Spatule vomitive Taïnos, Musée du Quai Branly © DR

 

Après trois éditions au bar du TNN, au Rosalina Bar et au César, Les TCHATCHES, organisées par Botoxs, réseau d’art contemporain Alpes & Riviera, fêtent l’anniversaire de l’art, mercredi 17 janvier 2018 à 19h au Dojo.

 

Pour cette édition spéciale, l’artiste invité est Laurent Prexl qui lui même invite Jonas Brasset. Parmi d’autres, Eric De Backer tchatchera de La Cédille qui sourit, de Robert Filliou et George Brecht.

 

L’anniversaire de l’art ::

L’art est né un 17 janvier, il y a un million d’années, racontait Robert Filliou dans son Histoire chuchotée de l’art. Le 17 janvier 1973, à Aix-la-Chapelle, l’artiste instaurait ce jour – de son propre anniversaire – comme la date officielle de l’anniversaire de l’art. Depuis, chaque année dans le monde entier, des projets artistiques rendent hommage à cette initiative

 

Les TCHATCHES ::

Inspirées des Pecha Kucha, Un format de présentation court et dynamique dont le principe est simple :

20 images x 20 secondes

6 minutes 40 donc, durant lesquelles « Le Tchatcheur » présente une œuvre, un artiste, une exposition, un livre, un projet, peu importe quoi, tant qu’il s’agit d’art.

Tous les trois mois, les Tchatches changent de lieu et proposent un artiste invité à chaque édition.

 

Entrée gratuite – sans réservation

 

Renseignements : info@botoxs.fr – www.botoxs.fr

 

Le même jour à partir de 16h30, l’Anniversaire de l’Art sera fêté Place Charles II d’Anjou à Villefranche-sur-Mer, avec la participation d’Eric De Backer et des habitants de la rue de May, au temps de La Cédille qui sourit (1965-1968).

 

Haut de page