du vendredi 26 avril 2019 au dimanche 27 octobre 2019

Step by Step, Un regard sur la collection d’un marchand d’art – Villa Sauber


L’exposition Step by Step. Regard sur la collection d’un marchand d’art, qui ouvrira le 26 avril à la Villa Sauber – Nouveau Musée National de Monaco, est l’occasion de rendre hommage à une importante collection monégasque et à son propriétaire, Fabrizio Moretti. Cette collection est présentée au public pour la première fois à travers la sélection de trente-neuf œuvres anciennes et contemporaines, suivant un projet d’exposition qui explore la « cosmogonie » privée du collectionneur, mue par la vision d’un marchand pour qui peintures et sculptures composent le quotidien. Une digression cultivée et personnelle à travers six siècles de l’histoire de l’art, dont on offre aujourd’hui la relecture proposée par Cristiano Raimondi, commissaire de l’exposition.

Une collection si vaste et si variée représente pour le Musée une occasion unique de présenter des œuvres très rares, une synthèse exceptionnelle qui permet de comprendre la culture artistique occidentale. De l’époque gothique jusqu’au début de la Renaissance, en passant par le maniérisme et le baroque, la collection Moretti mène jusqu’aux expérimentations de ces dix dernières années. Il s’agit en effet d’un ensemble unique et éclectique de petits et de grands chefs-d’œuvre, sévères comme ceux de Spinello Aretino et de Jannis Kounellis, séduisants comme les toiles du Bernin, de Cagnacci et de George Condo ou encore créés par des monstres sacrés tels que Pontormo, Gerhard Richter et Lucio Fontana.

L’angle choisi par le commissaire de l’exposition n’entend pas explorer les possibilités de dialogue entre les œuvres de la collection mais a pour ambition de mettre en évidence les intuitions et la vision du collectionneur.

Titulaire d’une maîtrise de lettres obtenue à l’université de Florence et fils du célèbre antiquaire toscan Alfredo Moretti, Fabrizio Moretti a ouvert à vingt-deux ans la Galerie Moretti et s’est spécialisé dans la peinture des Old Masters, les Maîtres anciens. Au fil du temps, il s’est pris de passion pour toutes les expressions et époques artistiques, ce qui l’a amené à être élevé au grade de Chevalier de l’Ordre des Arts et des Lettres. Depuis les débuts de sa carrière, Fabrizio Moretti collectionne des œuvres réalisées par les protagonistes de l’art occidental, sans distinction particulière en termes d’époque, de genre ou de moyen d’expression. Pendant son parcours professionnel, il a pu collaborer avec certains des plus prestigieux  musées du monde, de d’importantes maisons de ventes aux enchères et avec des collectionneurs de premier plan, fidèle en cela à la tradition des grands marchands italiens comme Stefano Bardini et Alessandro Contini Bonacossi, mais depuis toujours animé d’un souffle international, dans le sillage de personnalités comme Joseph Duveen ou Richard Feigen. La collection repose sur la force de ces expériences aux élans parfois visionnaires, qui semblent suivre l’inspiration de personnalités telles que Daniel-Henry Kahnweiler et Ernst Beyeler.

 


 

EVENEMENT AUTOUR DE L’EXPOSITION :

Samedi 25 mai à 18h

Borrowed Words
Une performance d’Oriol Vilanova interpretée par Fabrizio Moretti (en anglais)

Entrée gratuite sur réservation public@nmnm.mc
Dans la limite des places disponibles (60 places assises)

Pour Borrowed Words (2016), un collectionneur déclare son amour inconditionnel à sa collection. Le collectionneur confie ouvertement que la collection lui procure du plaisir. Ce sont des mots sincères qui soulignent l’aveuglement et parfois même l’intensité douloureuse qui relie le collectionneur et la collection. L’enamouré parle de ses œuvres objet par objet avec plein d’humour et de références aux chansons célèbres, ainsi qu’à la poésie surréaliste.

Oriol Vilanova (Manresa, 1980) vit à Bruxelles. En chinant dans les marchés aux puces, ses lieux préférés pour sa recherche, il construit une collection de cartes postales pour créer « une machine à penser » qui fournit les fondations conceptuelles pour ses pièces de théâtre, installations et performances.

Fabrizio Moretti
Photographe: Ivan Jones