Projection de Sunstone, 2018 de Filipa César et Louis Henderson

Projection

Projection de Sunstone, 2018 de Filipa César et Louis Henderson

Nocturne et Projection en plein air

Projection de Sunstone, 2018 de Filipa César et Louis Henderson
1/3
  • Le raisin de vivre

    Le raisin de vivre

De 18h à 21h : Accès libre à l’exposition Variations, Les Décors lumineux d’Eugène Frey présentés par João Maria Gusmão

21h : Début de la projection de Sunstone, 2018 de Filipa César et Louis Henderson

Dès l’heure du déjeuner et tout au long de la soirée, « Le raisin de vivre », une cave à vin nomade vous proposera une sélection rigoureuse et originale de vins locaux et étrangers mais aussi des planches de fromages, charcuteries et autres produits régionaux.

Entrée libre dans la limite des places disponibles, réservation obligatoire : public@nmnm.mc

Sunstone, 2018
de Filipa César et Louis Henderson
France, Portugal, 2018, noir et blanc et couleurs,
34 min. vostf
Première partie
All That is Solid, de Louis Henderson (Royaume-Uni, 2014, 15 min. vostf).

Initialement programmé en collaboration avec l’Institut audiovisuel de Monaco dans le cadre du label « Film d’artiste » de «Tout l’art du cinéma »

Sunstone de Filipa César et Louis Henderson présente un portrait de Roque Pina, gardien du phare de Cabo da Roca, à l’extrême pointe occidentale de l’Europe continentale. Il parle, en voix off, de son travail et de son origine complexe, comme fils d’un père cap-verdien qui s’est battu aux côtés des Portugais. Il revendique la nécessité d’une philosophie du phare.

César et Henderson répondent à cet appel : à travers et au-delà du portrait de Pina, Sunstone explore les métaphores optiques de la rationalité des Lumières via deux technologies à base de lentille, le phare et la caméra, au moment où ils sont respectivement remplacés par les algorithmes du GPS et les images de synthèse. Le phare devient une figure d’un héritage ambivalent de découverte et d’orientation, des notions autant épistémologiques que territoriales.

Entrée libre dans la limite des places disponibles, réservation obligatoire : public@nmnm.mc

Artiste et réalisatrice, Filipa César (Porto, 1975) explore les dimensions fictionnelles du documentaire et l’économie, la politique et la poétique des pratiques cinématographiques. Une large part de ses films se concentre sur les spectres de la résistance au sein l’Histoire géopolitique du Portugal.

Par la création d’espaces performatifs, elle propose une approche subjective du savoir et questionne les mécanismes de production des grands récits nationaux comme l’effacement des évènements et gestes minoritaires. Depuis 2011, elle a réalisé plusieurs films qui prennent pour matrice les premiers heures du cinéma de lutte et de libération en Guinée-Bissau, tels les fragments d’un héritage perdu dont elle cherche à réanimer le potentiel au travers d’une recherche collective,  Luta ca caba inda  (La lutte n’est pas encore terminée). En 2017, Spell Reel, son premier long-métrage qui retrace cette aventure, est présenté en première mondiale à la Berlinale (Forum) puis dans près d’une vingtaine de festivals et musées de par le monde où il reçoit de nombreux prix. Avec Sunstone  (2018) qu’elle réalise en collaboration avec Louis Henderson, elle retrouve la veine d’un cinéma qui interroge les technologies visuelles du pouvoir et la matérialité du regard, dans l’esprit des oeuvres d’Harun Farocki.

Louis Henderson (Norwich, Royaume-Uni, 1983) est cinéaste.

Diplômé du London College of Communication et du Fresnoy-Studio national des arts contemporains, il a également participé au programme de troisième cycle «document et art contemporain» de l’École Européenne Supérieure de l’Image d’Angoulême-Poitiers. Ses films, textes et performances travaillent sur le mode de l’archéologie de l’image, réfléchissant aux nouvelles matérialités d’Internet et à la possibilité d’une résistance techno-animiste au néocolonialisme. Il a présenté son travail à de nombreuses occasions et notamment au Rotterdam International Film Festival; CPH:DOX (Copenhagen International Documentary Festival); Transmediale, Berlin; Kiev Biennial (2015); Centre Pompidou, Paris; FRAC Midi-Pyrénées, Toulouse, Louisiana Museum of Modern Art, Tate Modern, Londres et Whitechapel Gallery, Londres.

En 2015, il reçoit le prix de l’artiste visuel émergent lors de la 53ème édition du festival Ann Arbor aux USA et le prix du meilleur court-métrage européen au Festival international du film T-Mobile New Horizons de Wroclaw en Pologne. Après plusieurs films courts, il travaille actuellement sur son premier long-métrage, Ouvertures, basé sur une relecture de la révolution haïtienne, de ses grands héros et de la persistance de leur héritage dans les corps et les esprits de la jeunesse du pays aujourd’hui.

Haut de page