Projection de FELIX IN WONDERLAND!, 2019 de Marie Losier

Exposition, Projection

Projection de FELIX IN WONDERLAND!, 2019 de Marie Losier

Nocturne et Projection en plein air

Projection de FELIX IN WONDERLAND!, 2019 de Marie Losier
1/2
  • Le raisin de vivre

    Le raisin de vivre

De 18h à 21h : Accès libre à l’exposition Variations, Les Décors lumineux d’Eugène Frey présentés par João Maria Gusmão

21h : Début de la projection de FELIX IN WONDERLAND!, 2019 de Marie Losier

Dès l’heure du déjeuner et tout au long de la soirée, « Le raisin de vivre », une cave à vin nomade vous proposera une sélection rigoureuse et originale de vins locaux et étrangers mais aussi des planches de fromages, charcuteries et autres produits régionaux.

Entrée libre dans la limite des places disponibles, inscription obligatoire : public@nmnm.mc

FELIX IN WONDERLAND!, 2019 de Marie Losier
52 min, 16mm, HD, color and B&W

Précédé de LUNCH BREAK ON THE XEROX MACHINE, (Etats-Unis, 2003, 16mm, 3’30”)
Et suivi de WHICH IS WITCH? (2020, 5’46’’)

Un voyage dans le monde de Felix Kubin et de ses expériences musicales et sonores grâce à son instrument de prédilection, le KORG MS20. Le portrait d’un artiste génial dans la tête de qui la musique ne s’arrête jamais… Où l’on donne à manger des micros à des chiens en Slovaquie, où l’on on enregistre les sons d’une bouche d’aération ou des chants sous-marins… Et où l’on accepte joyeusement de plonger dans la fiction des rêves et cauchemars qui hantent les chansons et créations sonores de cet artiste sans frontière, prince allemand de la musique électronique contemporaine.

Marie Losier (née en France, 1976) est une réalisatrice et curatrice qui a travaillé à New York pendant 20 ans et dont les films et vidéos sont projetés régulièrement dans des musées, galeries, biennales et festivals. Après des études de littérature à l’Université de Nanterre (DEA, Diplôme d’Études Approfondies en littérature et poésie américaine) et les Beaux-Arts à New York (MFA/Hunter College), elle réalise de nombreux portraits avant-gardistes, intimes, poétiques et ludiques de cinéastes, de musiciens et de compositeurs tels que Alan Vega, les frères Kuchar, Guy Maddin, Richard Foreman, Tony Conrad et Jackie Raynal. Ses films sont souvent présentés dans de prestigieux festivals (Cannes, Berlin, Rotterdam, IDFA, Tribeca / New York, CPH:DOX, Bafici /Argentine, Cinéma du Réel, Torino, etc.) mais aussi dans des musées tels que la Tate Modern (Londres), le MoMA (NYC), le Centre Pompidou, ou encore la Cinémathèque Française (Paris) et le Whitney Museum (NYC).
Son premier long-métrage The Ballad of Genesis and Lady Jaye dresse avec délicatesse le portrait de Genesis Breyer P-Orridge (des groupes Throbbing Gristle and Psychic TV) et de sa compagne Lady Jaye. La première du film a eu lieu au Festival du film de Berlin en février 2011, remportant le Teddy award et le prix Caligari. Elle a également remporté le Grand prix à Indielisboa, le prix Louis Marcorelles et le prix des bibliothèques (Cinéma du Réel); le film est sorti en France, au Canada, au Mexique, aux États Unis et en Allemagne.
En 2013/14, Marie a obtenu les prestigieux DAAD Residency Award à Berlin et Guggenheim Award pour travailler sur son nouveau long métrage Cassandro the Exotico!, un portrait du célèbre catcheur mexicain, Saul Almendariz. Le film a été projeté en première mondiale lors du festival de Cannes (ACID) en mai 2018, il est sorti en salle en France en décembre 2018 et une sortie américaine est prévue pour juillet 2019 (avec une première au Metrograph NYC).
Le  MoMA a présenté l’ensemble de son travail filmique lors d’une rétrospective en novembre 2018 et a fait l’acquisition de ses films dans sa collection permanente. Marie Losier a également eu une exposition personnelle à la galerie d’art contemporain du BBB à Toulouse lors du festival du printemps de septembre 2018.
En 2019, elle a présenté deux rétrospectives, la première au Festival d’Automne au Jeu de Paume et la seconde à la Cinémathèque d’Athènes et son travail a fait l’objet de deux expositions, une à la Fondation Ricard et l’autre à la galerie Anne Barrault à Paris. Depuis deux ans, elle est également coordinatrice et professeur de l’atelier 16mm/ Bolex pour les élèves de première année Cinéma à la HEAD (Haute École d’Art et de Design de Genève, Suisse).

Entrée libre dans la limite des places disponibles, inscription obligatoire : public@nmnm.mc

 

 

Haut de page