FLUSS, 2014. © Simone Stoll

Exposition, Festival

Ouverture du festival OVNi au 109

FLUSS, 2014. © Simone Stoll

En 2022, le Festival OVNi réitère ses partenariats historiques dans le cadre d’une exposition au 109 – Pôle de cultures contemporaines de Nice. La Station, Le Hublot, Le Forum d’Architecture et d’Urbanisme proposeront une programmation dans OVNi Folies!.

Ouverture du festival OVNi
Expositions du 18 novembre au 03 décembre 2022
Du mercredi au samedi de 14h à 19h

 

En 2022, le Festival OVNi réitère ses partenariats historiques dans le cadre d’une exposition au 109 – Pôle de cultures contemporaines de Nice. La Station, Le Hublot, Le Forum d’Architecture et d’Urbanisme proposeront une programmation dans OVNi Folies!.

Pour sa part, OVNi investi la Grande Halle avec l’exposition « Le monde est tout ce qui est » qui accueillera des artistes de la Région Sud ainsi que des artistes internationaux dont l’invitée d’honneur de cette 8e édition, Oksana Chepelyk. Cette exposition bénéficie pour sa scénographie d’un partenariat avec le Pavillon Bosio de Monaco et les élèves du post-diplôme et s’inscrit dans le off de la Biennale des Arts de Nice.

 

OVNi | Grande Halle | « Le monde est tout ce qui est »
Exposition du 18 novembre au 03 décembre 2022

Avec Hicham Berrada, Gillian Brett, Oksana Chepelyk, Dylan Cote & Pierre Lafanechère, Simon Faithfull, Jérémy Griffaud, Giulia Grossmann, Claudia Hart, Sky Hopinka, Mathilde Lavenne, Julien Prévieux & Virginie Yassef, Ian Simms, Pascual Sisto, Simone Stoll, Sofi Ubrani, Haythem Zakaria, Chac MacGill

L’énoncé d’OVNi – édition 2022 est un imaginaire des possibles des folies comme lieux et comme idées. La proposition « Le Monde est tout ce qui est », qui occupe la grande Halle du 109 – Pôle de cultures contemporaines, est un agencement collectif qui s’inscrit dans un rapport critique de l’humain à la Terre et au biologique.

Loin d’un inventaire, les projets artistiques présentés partagent une certaine expérimentation conceptuelle de notre environnement et de sa disposition à assimiler les désordres. Ils formalisent une pensée de la nature ou la dévoration de celle-ci. Ils évoquent les vulnérabilités organiques ou inorganiques, florales, minérales, aquatiques ou aériennes. Ils traduisent également les hypothèses d’un équilibre entre les milieux, les ressources et la présence des vivants.

Philosophes et scientifiques s’accordent sur cette Zone d’Incertitude que nous venons de pénétrer. Ils disent les perturbations issues des interactions de la technosphère sur la biosphère. Ils content les méta systèmes nés des Nouvelles Technologies et leurs formes hybrides. Mais lorsqu’ils racontent que « 90 % de la biodiversité végétale a pu opérer la plus grande conquête de l’espace terrestre » ils disent aussi du vivant sa capacité de résilience.

________________________
NOTES
1. « Le monde est… », Lectures du Tractatus par Blumenberg, Jean-Claude Monod, le Tractatus logico-philosophicus de Wittgenstein. Archives de Philosophie 79, 2016, 121

 

Le Hublot | Artifice Numérique #05 Animal !
Exposition du 18 novembre au 03 décembre
C’est le début de la 6ième extinction massive des animaux et la première des hommes sur la terre ! Que pouvons-nous faire ? Un festival de technologie numérique où les animaux de laboratoire servent de cobaye pour des implants électroniques, ou des Biohackers de garage joue avec l’ADN des cellules pour fabriquer l’homme nouveau, ou d’autres inventent des micro robots en forme de cafards et d’autres se réfugient dans les mondes virtuels …
Avec Jérémy Griffaud, Camille Franch-Guerra, Dardex Quentin Destieu, Tom Lellouche , Valentin Maron, Collectif St Marthe, Rocio Berenger, Cie Reveida, Remy Masseglia, Didier Alemany, Cédric Dupont, JP Maurizi

 

Le Forum d’Urbanisme et d’Architecture |
« Circulation » (Колообіг) est un long traveling à travers les paysages urbains de la capitale ukrainienne, filmés au long de trois années depuis les fenêtres de trains en mouvement à travers la ville et ses marges. Condensée par le montage en un objet filmique de dix minutes, cette errance urbaine (qui est tout sauf erratique, mais au contraire dosée avec une extrême finesse) enchaîne, comme en un chapelet hypnotique égrené sans fin, un catalogue d’architectures et de paysages modelés et habités par l’homme, ainsi que de leurs infimes variations au fil du temps.
Avec Oleksiy Radynski

 

La Station | Exposition VIIISTAAAS
Exposition du 22 octobre au 03 décembre
S’appuyant sur la photographie et le film, la pratique d’Andrés Baron est une sorte d’investigation sur les manières de lire les images aujourd’hui, pour les recontextualiser et détourner leurs codes et conventions. Pour ce faire, il navigue entre différentes catégories : des portraits, des natures mortes, des scènes performatives et des abstractions, brouillant ainsi la distinction entre elles, et créant de l’incongruité d’une façon littérale ou allégorique.
L’exposition VIIISTAAAS est imaginée et réalisée dans le cadre des résidences temporaires de La Station.
Avec Andrés Baron

 

La Station | Exposition Une Autre Histoire
Exposition du 19 novembre au 03 décembre
Depuis 3 ans, Jean-Baptiste Warluzel filme des auditions de musiciens et chanteurs pour l’Académie de l’Opéra national de Paris. Pour l’exposition Une Autre Histoire à La Station, il proposera une série de trois variations. Par une recomposition au montage, ces enregistrements sont pour l’artiste l’occasion d’explorer de nouveaux récits en interrogeant différentes interprétations, celle du chanteur et du musicien qui l’accompagne et celle de l’auteur du film.
Avec Jean-Baptiste Warluzel

#SAVETHEDATE
Ouverture du festival OVNi le samedi 18 novembre à partir de 18h en présence des artistes de l’exposition.

 

Découvrez plus d’informations sur notre site internet et sur nos réseaux sociaux

 

Image de Une : FLUSS, 2014. © Simone Stoll

Haut de page