Projections/rencontres le samedi 12 octobre 2019

de 18h à 20h30

Clôture des expositions Monster Rebellion et Fucking Perfect Body Double 36


Samedi 12 octobre 2019 de 18h à 20h30, la Villa Arson vous invite à une soirée de projections/rencontres à l’occasion de la clôture des expositions Monster Rebellion et Fucking Perfect Body Double 36.

 

Body Double 32, 2017
Un film de Brice Dellsperger, avec Alex Wetter
(11 min. et 2 sec.) couleur, son, d’après Carrie (Brian De Palma)

 

Body Double 35, 2017
Un film de Brice Dellsperger, avec François Chaignaud
(4 min. et 15 sec), couleur, son, d’après Xanadu (Robert Greenwald)
Musique Les Dupont (feat. Julien Loko)

La belle Kira, héroïne de la fable disco Xanadu, s’opposerait à Carrie, souffre-douleur devenu bourreau, de Carrie au bal du diable. De ces deux films, Brice Dellsperger extrait une scène qu’il s’approprie en proposant un dérèglement, une vibration des formes produisant un double.
Dans Body Double 32, Brice Dellsperger reprend la deuxième scène de Carrie au Bal du Diable. Interprétées par Alex Wetter, mannequin androgyne, de joyeuses jeunes filles chahutent dans l’atmosphère moite d’un vestiaire au milieu de rangées de casiers qui semblent en se dédoublant former une boucle spatio-temporelle. Celle-ci prend fin quand tour à tour elles disparaissent dans la fumée et se transforment en une infinie variation de Carrie. Sous la douche, celle-ci semble inconsciente de ce qui l’entoure. La caméra, avec une certaine sensualité, suggère que l’enfant devient femme. Avec effroi, elle constate que ses mains sont couvertes de sang.
Dans Body Double 35, Brice Dellsperger reprend la deuxième scène de Xanadu. Interprétées par François Chaignaud, chorégraphe et danseur, de sémillantes muses s’extraient d’un mur peint en dansant. A l’occasion d’une exposition au Swiss Institute, Brice Dellsperger fait reproduire cette fresque. Opérant un basculement, la création du décor précède l’idée du film et en devient même l’origine. L’équilibre complet semble en être affecté, les plans sont inversés et Kira danse dans un mouvement contraire jusqu’à se figer dans le mur.
La boucle est bouclée. G. Convert (2017)

Projections suivies d’une rencontre avec Brice Dellsperger (sous réserve).


Vision Verticale, 2013
Un film de Monster Chetwynd
(31 min. et 30 sec.)
Commanditaires : L’Observatoire de l’Espace du Centre National des Etudes Spatiales
Avec le soutien de L’Observatoire de l’Espace du Centre National des Etudes Spatiales, Fondation de France, Nouveaux commanditaires et Villa Arson

Le Centre National des Etudes Spatiales (CNES) a souhaité à travers cette commande retranscrire sa vision particulière de l’espace, une vision verticale. Monster Chetwynd a réalisé les décors et la réalisation de son film au Consortium à Dijon  et a choisi de travailler avec des étudiants de la Villa Arson. Dans ce film, comme dans toutes les oeuvres de l’artiste, le jeu et l’environnement créés relèvent du « grotesque ». Le monde de Monster Chetwynd est peuplé de personnages fantastiques semblant sortir de carnaval avec leur caractère tantôt effrayant, tantôt sympathique, mais toujours humoristiques.


SAGA, épisode de Louise Hervé & Chloé Maillet

 

SAGA, épisode de Monster Chetwynd

 

SAGA, 2019
Un projet de Rafaela Lopez, Baptiste Masson et David Perreard
(65 min.)
Avec les œuvres vidéo originales de Benjamin Blaquart, Laurie Charles, Monster Chetwynd, Louise Hervé & Chloé Maillet, Rafaela Lopez / Baptiste Masson / David Perreard, Benjamin Magot, Arnaud Maguet.

SAGA est une série de type télévisuel produite sur le modèle du cadavre exquis : chaque épisode est réalisé par un.e / des artiste.s invité.e.s différent.e.s qui peuvent lire les scénarios des épisodes précédents mais ne peuvent pas visualiser les images. Les moyens de production et lieux de tournage changent à chaque épisode, seul.e.s les comédien.ne.s restent les mêmes.
Quatre VRP aux ordres d’une mystérieuse voix téléphonique font du porte à porte pour offrir un nouveau service : l’installation à domicile de filtreurs d’ondes camouflés dans des sculptures contemporaines. Mais les prétentions écologiques et esthétiques de l’entreprise sont elles bien réelles?

Avec Bellamine Abdelmalek, Bastien Bouillon, Lionel Correcher, Sophie Gauthier, Fatou N’Diaye
Et Gema Melgar, Simon Hérody, Laurent Savio, Veronica Valentini, Vincent Verlé et les étudiants de la Villa Arson
Avec la musique originale de Crash Normal
Avec les sculptures de Baptiste Carluy, Marielle Chabal, Sophie Dejode & Bertrand Lacombe, Raphael Emine, Amandine Guruceaga, Réjean Peytavin, Omar Rodriguez, Ludovic Sauvage
Avec la participation de Juliette Barrat, Angeli Bhose, Pierre Brana, Julien Brule, Théo Carrère, Rémi Chanaud, David Daim, Simon Feray, Matthieu Gastou, Titouan Générat, Yoann Higel, Alexis Mounoury, Rémi Nonne, Roy Pariente, Baptiste Penetticobra, Victor Poulain, Clément Tomé, Victor Zébo
Production de Ars Ultima, Art-O-Rama, Circa Project, DRAC IDF, DRAC PACA, Emma, L’Ecole(s) du Sud, L0L, Mécènes du Sud Sète / Montpellier et la Villa Arson.

Projection suivie d’une rencontre avec Rafaela Lopez, Baptiste Masson, David Perreard et Laurie Charles.