Lumière plateau

Projet mené par l’ESAP en 2016/2017, en partenariat avec le Musée Océanographique de Monaco Au Théâtre Princesse Grace – Monaco Du 23 septembre au 20 décembre 2018 De 13h à 23h Entrée libre     C’est lors de l’Exposition Universelle de 1900 que le Prince Albert Ier découvre l’œuvre de Louis Tinayre, artiste-reporter, connu pour […]

Projet mené par l’ESAP en 2016/2017, en partenariat avec le Musée Océanographique de Monaco
Au Théâtre Princesse Grace – Monaco
Du 23 septembre au 20 décembre 2018
De 13h à 23h
Entrée libre

 

 

C’est lors de l’Exposition Universelle de 1900 que le Prince Albert Ier découvre l’œuvre de Louis Tinayre, artiste-reporter, connu pour ses dessins, peintures et immenses panoramas.

Dès 1904, Louis Tinayre devient l’artiste attitré du Prince. Accompagnant les scientifiques chargés d’étudier les océans, présent sur les différents yachts-laboratoires impliqués dans les expéditions polaires, il va contribuer à la mémoire d’une science encore jeune à l’époque.

C’est à partir d’une sélection de toiles de Louis Tinayre que des étudiants du Pavillon Bosio, École Supérieure d’Arts Plastiques de la Ville de Monaco, ont créé des tableaux vivants. Ils racontent, à leur manière, « l’envers du décor ». Ils décrivent ce qui s’est passé en marge de la représentation, ou au moment où elle est censée se passer.
Ces tableaux vivants ont été réalisés au Théâtre Princesse Grace, transformé pour l’occasion en un immense studio de photographie.

Par un processus d’inversion, le bord de scène est devenu l’espace de projection des toiles, et le plateau, l’espace de fabrication du décor et des actions simulées. Avec ces images imaginées à partir de recherches historiques sur les expéditions du Prince, le passé entre en collision avec le présent.

La photographie, qui reproduisait avec peine la couleur à l’époque, prend ici une revanche amicale sur la peinture. Et la scénographie se réinvente, en puisant dans une tradition rejouée aujourd’hui avec la présence de toiles peintes sur scène.

Scroll up