Exposition

WISH YOU WERE HERE

Pierre Descamps, Aïcha Hamu, Benjamin Sabatier, Matthieu Schmitt, Xavier Theunis et Tatiana Woslka Pour cette exposition, la galerie présente ses jeunes artistes : Pierre Descamps, Aïcha Hamu, Benjamin Sabatier, Matthieu Schmitt, Xavier Theunis et Tatiana Woslka. Tous nés dans les années soixante-dix et quatre-vingt, ils se distinguent de leurs ainés en rompant la linéarité de […]

Pierre Descamps, Aïcha Hamu, Benjamin Sabatier, Matthieu Schmitt, Xavier Theunis et Tatiana Woslka

wish

Pour cette exposition, la galerie présente ses jeunes artistes : Pierre Descamps, Aïcha Hamu, Benjamin Sabatier, Matthieu Schmitt, Xavier Theunis et Tatiana Woslka.

Tous nés dans les années soixante-dix et quatre-vingt, ils se distinguent de leurs ainés en rompant la linéarité de l’histoire de l’art : plus de mouvements, de groupes, d’écoles, de « statements » collectifs…

Qu’est-ce qui pourrait alors réunir ces artistes ?
Peut-être bien une vision partagée, trans-historique et transdisciplinaire, de l’art : piochant dans les systèmes construits par leurs aïeuls comme dans les codes contemporains des médias, des sciences, de la société ; ils construisent une nouvelle manière d’être au monde et réinventent le concept créatif.

unnamed-1

Galerie Catherine Issert – Vue de l’exposition « Wish you were here »

Pierre Descamps (né en 1975, vit et travaille à Berlin) considère son travail comme un tressage libre de signifiants visuels empruntés à une culture urbaine marquée par l’esprit du grunge, les beautés glauques des skateparks et des zones résiduelles des villes, avec l’héritage sophistiqué des formes déposées par l’histoire de l’Art depuis les années soixante (minimal, pop, conceptuel).

Aïcha Hamu, d’origine marocaine, (née en 1974) développe au travers d’évocations tour à tour glamours et inquiétantes une imagerie qui se construit en revisitant des cultures populaires et artistiques du Pop Art jusqu’à l’art actuel.

Benjamin Sabatier (né en 1977), via des processus sculpturaux proches du DIY (Do It Yourself), élabore un travail polysémique, agrégat de références à l’histoire de l’art moderne, aux utopies sociales, aux thèses de Walter Benjamin et aux techniques de merchandising contemporaines.

Mathieu Schmitt (né en 1981) construit une pratique pluridisciplinaire dans laquelle l’interprétation des signaux (informatiques, électriques, radios…) jouent un rôle majeur. Il s’amuse également avec les codes de l’art, du design et de l’architecture, en réinterprétant notamment le minimalisme, l’abstraction et l’art conceptuel.

Artiste pluridisciplinaire, Xavier Theunis, d’origine belge (né en 1978) manie de façon radicale les différents outils que lui propose la création plastique. Ses œuvres opposent un humour parfois décalé à une relecture rigoureuse de l’histoire de l’art, notamment le minimalisme et le dessin d’architecture.

Tatiana Wolska, d’origine polonaise (née en 1977) produit une pratique protéiforme, dans laquelle dessins et sculptures dialoguent et créent un univers atypique rempli de formes mutantes, de paysages, ou de toute autre figure que l’artiste et le spectateur voudront invoquer. On y retrouve toujours une simplicité dans le geste choisi ainsi qu’une économie de moyens dans le choix des matériaux. Tatiana Wolska vient de recevoir le Grand Prix du Jury de Montrouge.

Haut de page