Les Visiteurs du Samedi 1er juillet 2017

Evénements Botoxs, Les Visiteurs du Samedi

Les Visiteurs du Samedi 1er juillet 2017

Les Visiteurs du Samedi 1er juillet 2017

      Exposition « Show me the way… » à l’Hotel Windsor En référence à la célèbre chanson Alabama song de  Kurt Weill et Bertolt Brecht, reprise avec succès par The DOORS, «Show me the way… » explore la relation qui existe entre l’hôtel et la musique, que cela soit à travers la chambre d’hôtel, le motel […]

 

 

 

Exposition « Show me the way… » à l’Hotel Windsor

En référence à la célèbre chanson Alabama song de  Kurt Weill et Bertolt Brecht, reprise avec succès par The DOORS, «Show me the way… » explore la relation qui existe entre l’hôtel et la musique, que cela soit à travers la chambre d’hôtel, le motel ou encore le bar.

Pour en savoir plus, cliquer ici

 

 

 

Exposition « Les Villes Invisibles » à l’Espace GRED

Une exposition nomade, inspirée du roman d’Italo Calvino où chaque ville porte le prénom d’une femme.

La Rosée du matin se prolonge à l’infini…

Un voyage au pays des désirs et des rêves de ville en ville….

Pour en savoir plus, cliquer ici

 

 

 

BEN – Signer la ligne d’horizon, Promenade des Anglais, Nice, 1962 (filmé en 1971) Photographie du geste Archives de l’artiste © ADAGP, Paris, 2017 – Photo Droits réservés

Exposition-événement « A propos de Nice : 1947-1977 » au MAMAC

Dans le cadre de Nice 2017. École(S) de Nice, organisé par la Ville de Nice sous le commissariat de Jean-Jacques Aillagon et du 40e  anniversaire du Centre Pompidou, Paris.

Le MAMAC propose une traversée spéculative du phénomène d’émulation qui s’est manifesté à Nice sur près de trois décennies, à partir de 1947 – date de naissance symbolique de « l’École de Nice ». Au-delà des récits chronologiques, l’exposition déploie une constellation de gestes et pratiques apparus sur ce territoire et met en lumière des lieux ou événements phares qui ont jalonné cette aventure artistique.

Pour en savoir plus, cliquer ici

 

 

 

 

visuel : Structure n°5, 2007 Huile et laque sur toile 100 x 192 cm

Exposition « Impermanence et fuite »de Manuel Ruiz Vida 

A la Galerie Depardieu

Les peintures de Manuel Ruiz Vida ne visent pas à l’illusion. Elles mettent à l’épreuve le réel. D’emblée, le regard est frappé par ces blocs monolithiques qui semblent émerger de nulle part […].

Pour en savoir plus, cliquer ici

 

 

+ Verre de fin de parcours jusqu’à 18h30


Accompagnatrice : Elsa Comiot – 06 64 13 22 29

Haut de page