Exposition

RUN RUN RUN

RUN RUN RUN, une exposition autour de la notion d’artist-run space, conçue par une vingtaine de structures européennes et plus de soixante artistes, transformant la Villa Arson en vaste chantier de création et d’expérimentations. Ce projet est réalisé à l’occasion des 20 ans de La Station (Nice). Basée à Nice, La Station est un artist-run space, c’est-à-dire un […]

RUN RUN RUN, une exposition autour de la notion d’artist-run space, conçue par une vingtaine de structures européennes et plus de soixante artistes, transformant la Villa Arson en vaste chantier de création et d’expérimentations. Ce projet est réalisé à l’occasion des 20 ans de La Station (Nice).

logo.rrr_-1420x1003

Basée à Nice, La Station est un artist-run space, c’est-à-dire un espace de production et d’exposition fondé et géré par des artistes (http://www.artist-run-spaces.org/). Ce sont des lieux qui, pour la plupart, font coexister des ateliers d’artistes et des espaces d’exposition, mais aussi des activités de médiation envers tous les publics. Ils sont fortement inscrits dans le territoire local, tout en développant des programmations de dimension internationale. Leur portée est autant esthétique que sociale.

La Station a aujourd’hui 20 ans. Elle a vu passer une quarantaine d’artistes résidents, douze actuellement, qui s’occupent de faire vivre la structure au quotidien, de gérer son administration, en proposant des projets artistiques, en accueillant les publics, en assurant les montages, les démontages… Chacun, à sa façon et à son échelle, a contribué et contribue encore à l’évolution de l’association. Chacun dispose également de sa propre vision, de sa propre interprétation de son passage dans la structure. La Station est aujourd’hui la somme de ces histoires individuelles et familières. Comme la plupart des artist-run spaces, elle est une structure plastique, déformable et modulable, parfois anarchique, toujours vivante, volontaire, résistante.

Pour ses 20 ans, La Station est invitée à exposer à la Villa Arson, lieu de formation de la plupart de ses résidents. Retour aux sources donc, mais également reconnaissance par l’institution de son action durant toutes ces années. Face à la portée symbolique de cette invitation, elle a souhaité rester fidèle à ses principes fondateurs. Elle a ainsi demandé à certains de ses résidents actuels ou passés d’inviter d’autres artist-run spaces à participer à cette aventure. Plus qu’une invitation, il est proposé aux artistes de travailler ensemble, d’inventer des collaborations ou des modes de production originaux. Une vingtaine de structures et plus de quarante artistes sont concernés par ce projet de maillage.

La plupart des œuvres vont être produites pour l’exposition. La Villa Arson accueille dès la fin de l’été 2016 les artistes sous la forme de résidences au cours desquelles tous pourront travailler à la réalisation de leurs œuvres. Ils pourront bénéficier des ateliers individuels ou techniques, transformant l’établissement en vaste chantier de création.

Chaque projet pourra trouver sa place en fonction des propositions de collaboration et d’échange. Il s’agit essentiellement de créer du lien entre les œuvres, de donner un sens dynamique et flexible aux mécanismes du travail collectif.

RUN, RUN, RUN, au titre évocateur qui incarne autant l’esprit d’endurance que celui du Velvet Underground (chanson éponyme écrite par Lou Reed en 1967), se construit donc comme une exposition ouverte et plurielle, pensée et conçue par des artistes, complexe et expérimentale, mais quoi qu’il en soit délibérément résolue à refléter l’esprit généreux et transversal des artist-run spaces. La pluralité et la diversité des pratiques n’empêchent en aucun cas le « faire ensemble », le partage du travail et de la production. Ce n’est ni une vision subjective de l’art, ni une posture alternative, mais bel et bien une vison pragmatique du monde, du moins de ce qu’il devrait être.

Teaser RUN RUN RUN exhibition from Villa Arson on Vimeo.

Liste des structures invitées :

ATELIER EXPÉRIMENTAL (Clans), CAN (Neuchâtel – Suisse), CLOVIS XV (Bruxelles – Belgique), D.A.C (Dolceacqua – Italie), FONDATION RENÉ D’AZUR (Nice), IN EXTENSO (Clermont-Ferrand), La BF15 (Lyon), LE BON ACCUEIL (Rennes), L’ENTREPRISE CULTURELLE (Paris), L’ESPACE D’EN BAS (Paris), LIEU COMMUN (Toulouse), LM (Paris), MACUMBA NIGHT CLUB ÉDITIONS (Paris), MAIK Alles Gute (Berlin, Leipzig – Allemagne), NUMÉRO 13 (Bruxelles – Belgique), PALAIS DES PARIS (Tokyo – Japon), RED DISTRICT (Marseille), SNAP(Lyon), TANK ART SPACE (Marseille), WONDER (Paris), ZEBRA3 / BUY SELLF (Bordeaux)


AUTOUR DE RUN RUN RUN

La médiation de l’exposition sera construite à partir des œuvres mais aussi en prenant appui sur les récits fondateurs des lieux, ces petits moments de l’histoire qui ont permis la sédimentation de chaque structure invitée.

Médiation et connexions

Visites accompagnées
Rendez-vous / Point de vue sur l’expo

Tous les jours à 15h (sauf mardi) : un médiateur propose un éclairage sur une sélection d’œuvres permettant à chacun d’appréhender les enjeux de l’exposition et les récits fondateurs des Artist-Run Spaces. Sans réservation préalable. Tarif : 5€ / Gratuit pour les moins de 18 ans et avec la carte French Pass Riviera.

A lire, à voir et à écouter…

DROGUISTES
Parce qu’une expo ça se raconte aussi avant le début, Droguistes se joint à la Villa Arson et à la Station pour raconter le qui / quand / quoi / comment / où / pourquoi de l’exposition RUN RUN RUN. Cinq membres de l’équipe ont posé leurs valises à Nice et sorti leur caméra / stylo / laptop / appareil photo / micro pendant le montage.
A suivre sur www.droguistes.fr (rubrique Éclairages)

*DUUU Radio est présente à la Villa Arson à partir du 21 septembre afin de rendre compte du montage de l’exposition, ainsi que pour témoigner – sous divers supports – de la vie et du fonctionnement des Artist-Run Spaces. Sessions live, table ronde (réalisée le 24/09 au Rosalina Bar), chroniques et créations radiophoniques…
A écouter sur www.duuuradio.fr

Expositions associées

Deux expositions d’anciens artistes-résidents de La Station à découvrir également à Nice : Marc Chevalier, Arrangements avec le désordre au Dojo (2 octobre – 29 décembre / 22 Bis Boulevard Stalingrad) et Florian Pugnaire, Mechanical Stress à la galerie Eva Vautier (24 septembre – 26 novembre / 2 Rue Vernier).

Rendez-vous

Concerts
Le 24 septembre à 21h30 au VOLUME (Nice) : Tav Falco and the Panther Burns / Première partie : Dumdumboys (entrée : 7€).

Le 1er octobre à 22h30 à la Villa Arson, en prolongement du vernissage : BIBI AHMED 4TET, rock touareg (entrée libre, dans la limite des places disponibles).
En partenariat avec Le Dojo. + d’infos

Projections

Le 17 septembre à 19h30 au Cinéma de Beaulieu : Agôn de Florian Pugnaire (entrée libre).
Le 25 septembre à 18h au Cinéma de Beaulieu : Urania Descending, un film de Tav Falco (entrée : 5€).
Le 4 novembre à 19h à La Station (Nice) : Séance Tenante, une programmation vidéographique pilotée par le commissaire et critique d’artJean-Christophe Arcos qui interroge les spécificités de la réception de la vidéo d’artistes par rapport au film cinéma (durée environ 90 mn, entrée libre).  En partenariat avec Documents d’Artistes Provence-Alpes-Côte d’Azur.
Le 17 novembre à 19h à la Villa Arson (grand amphi) : une programmation des films de Maxime Matray et Alexia Walther (entrée libre). En partenariat avec L’ÉCLAT.

Partenariats

La Galerie Ambulante
Le parcours 2016 de la Galerie ambulante (Art’cessible) – de Marseille et ses environs, aux vallées du Queyras et des Hauts-pays niçois, jusqu’à Turin – accueille Aurélien Cornut-Gentille, artiste résident de La Station. Inspiré par Jean Dupuy et son œuvre Fewafuel l’artiste a conçu un caisson étanche dans l’espace de la Galerie Ambulante qui, alimenté par l’échappement du véhicule, fige sur des cadres des empreintes aléatoires et dessine ainsi les paysages parcourus durant ses vagabondages. Un programme d’ateliers de la maternelle au lycée accompagne cette itinérance. + d’infos

Recherche / performance – danse

Un projet de recherche et de performance danse lié à l’étude des gestes du travail réalisé par les artistes pendant la création et le montage de l’exposition, associe la Villa Arson et La Station à la section Danse du département des Arts et au Centre Transdisciplinaire d’Epistémologie de la Littérature et des Arts Vivants (CTEL) de l’Université Nice Sophia-Antipolis, ainsi qu’à l’École supérieure d’arts plastiques de Monaco (Pavillon Bosio) et au Nouveau Musée National de Monaco.
A suivre lors du colloque « La place des corps »à Monaco (13 et 14 décembre 2016), en lien avec DANSE DANSE DANSE à la Villa Paloma.


INFORMATIONS PRATIQUES

Exposition du 2 octobre au 30 décembre 2016
Ouverte tous les jours, sauf mardi, de 14h à 18h.
Fermée les 24 et 25 décembre 2016.
Entrée libre.

Communiqué de presse RUN RUN RUN à télécharger
Press release RUN RUN RUN to download


Contacts presse

VILLA ARSON / Michel Maunier / communication@villa-arson.org : tél. +33 (0)4 92 07 73 91
LA STATION / Pauline Thyss / starter@lastation.org / tél. +33 (0)4 93 56 99 57

+ d’infos sur La Station

Haut de page