Rétrospective Jean-Claude Rossel « Stations »

Ateliers, Exposition, Visite

Rétrospective Jean-Claude Rossel « Stations »

Rétrospective Jean-Claude Rossel « Stations »

Contenu : sélection d’œuvres de 1964 à 2016 (dessins, gravures, pastels, peintures, sculptures) montrant en différentes étapes l’évolution de la création. Commissaire d’exposition : Frédérik Brandi Publication d’accompagnement : catalogue Publics visés : tous publics Je cherche en aveugle, à établir, en l’éblouissement blanc de toutes les couleurs, des plages de silence. « Station », […]

Contenu : sélection d’œuvres de 1964 à 2016 (dessins, gravures, pastels, peintures, sculptures) montrant en différentes étapes l’évolution de la création.
Commissaire d’exposition : Frédérik Brandi
Publication d’accompagnement : catalogue

Publics visés : tous publics

Je cherche en aveugle, à établir, en l’éblouissement blanc de toutes les couleurs, des plages de silence.

« Station », son titre générique préféré est une injonction qui nous immobilise, nous invitant à l’attention nécessaire. En quelques traits d’un ferme graphisme, ce franc-comtois de la Côte d’Azur, impose, sur le blanc – parfois le bleu – du papier et de la toile, un ordre coloré d’une originale et lapidaire clarté. Tout commence par des études au pastel à l’huile : tableaux, estampes ou encore vitraux. A partir de maquettes (dites bonsaïs), il élève aussi, en fer, de monumentales constructions colorées : sémaphores, hauts portiques ou lits cages géants, hampes ou mâts de cocagne. L’art est un rituel, le tableau une icône ; tout le travail de l’artiste est de donner forme à l’indicible – « maîtriser ce qui m’échappe sans couleur ni forme… » – alors, il extrait du flou des formes et des couleurs et les distribue lentement jusqu’à l’irréductible ordonnance de chacune de ses compositions. D’une technique à l’autre, il nous invite à la méditation qu’il poursuit jour après jour à travers couleurs et formes et à partager le plaisir qui est le sien, attisé sans cesse au jeu passionnant de combinaisons infinies. Et il insiste : « surtout ne rien vouloir dire ». Etranger à toutes les compromissions et impuissances, érigées en art… du discours, Rossel nous convie au seul silence de ce qu’il donne à voir.

John Squiers – N.Y.

Autour de l’exposition :

  • Ateliers d’arts plastiques pour adultes et adolescents : cycle de 5 séances les samedis, 9h30-12h30 (35 €, sur inscription)
  • « Dimanche en famille », parcours ludique et goûter pour parents et enfants à partir de 6 ans (gratuit, sur réservation)
Atelier Jean-Claude Rossel, Roquebrune Cap-Martin, 2016 (photo archives Rossel)

Atelier Jean-Claude Rossel, Roquebrune Cap-Martin, 2016 (photo archives Rossel)

 

JC Rossel : Espace blanc en quatre couleurs-1, 2011, huile sur toile, 102x117cm (photo François Fernandez)

JC Rossel : Espace blanc en quatre couleurs-1, 2011, huile sur toile, 102x117cm (photo François Fernandez)

 

JC Rossel : Élévation, 1990, 162x114cm, 1990, huile sur toile (photo François Fernandez)

JC Rossel : Élévation, 1990, 162x114cm, 1990, huile sur toile (photo François Fernandez)

 

JC Rossel : Étape bleue ou nuit, 1980, huile sur toile, 150x150cm (photo François Fernandez)

JC Rossel : Étape bleue ou nuit, 1980, huile sur toile, 150x150cm (photo François Fernandez)

Rossel

De gauche à droite : Dessin 1964 ; Portrait 1967 ; Composition 1971 ; Station 2013

 

Haut de page