Rencontres, Publication

Rencontre avec Eric Michaud

Villa Paloma – Table des Matières Rencontre avec Eric Michaud Auteur de l’essai « Les invasions barbares, une généalogie de l’histoire de l’art ». Comment les arts ont-ils accompagné, sous-tendu, préfiguré, les fantasmes de pureté raciale ou de génie des peuples? Eric Michaud rappelle que l’art est un des moyens de rendre visible l’imperceptible, et qu’il […]

Villa Paloma – Table des Matières
Rencontre avec Eric Michaud
Auteur de l’essai « Les invasions barbares, une généalogie de l’histoire de l’art ».

Eric Michaud

Comment les arts ont-ils accompagné, sous-tendu, préfiguré, les fantasmes de pureté raciale ou de génie des peuples? Eric Michaud rappelle que l’art est un des moyens de rendre visible l’imperceptible, et qu’il a donc la possibilité de soutenir des distinctions, des hiérarchies, des différences entre les groupes humains qui seraient sinon invisibles parce qu’inexistantes.

Comment l’art s’est-il présenté comme l’essence d’une culture en s’assignant à un sol et à un peuple déterminés?

L’essai d’Eric Michaud, Les Invasions barbares, une généalogie de l’histoire de l’art, offre une réflexion précieuse, à la fois historique, philosophique et esthétique sur l’histoire de l’art, et plus généralement sur le rapport de l’art au réel : quel est le rapport d’engendrement entre l’art et la réalité, lequel imite l’autre? Comment l’art, en tant qu’image fantasmée d’une culture, de sa valeur a-t-il le pouvoir de séparer différents groupes humains et de les hiérarchiser? Comment, dans l’histoire, l’art a-t-il utilisé cette capacité pour participer d’idéologies racistes?

Eric Michaud est historien d’art, directeur d’études à l’EHESS à Paris (Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales), ses travaux se situent au croisement de l’histoire et de l’histoire de l’art.
Haut de page