Exposition

Rouge Violet Noir – Quentin Derouet

Diplômé de la Villa Arson en 2012, QUENTIN DEROUET en sort avec les félicitations du jury et le prix de la Ville de Nice récompensant ainsi son geste magistral et minimale : la trace sur un mur d’une rose écrasée. En 2014, il collabore avec l’artiste FABRICE HYBER et la société Meilland, créateur-producteur de roses […]

Diplômé de la Villa Arson en 2012, QUENTIN DEROUET en sort avec les félicitations du jury et le prix de la Ville de Nice récompensant ainsi son geste magistral et minimale : la trace sur un mur d’une rose écrasée.

Quentin Derouet

En 2014, il collabore avec l’artiste FABRICE HYBER et la société Meilland, créateur-producteur de roses installé à Salon-de-Provence, à l’élaboration d’une nouvelle variété de rose dont la caractéristique serait de laisser la plus belle trace qui soit lorsqu’on l’écrase.

Fleur de la déesse de l’Amour et de l’Aurore, emblème politique ou royal, la rose est choisie par Quentin DEROUET pour ce qu’elle contient de plus profond et de plus futile, de plus beau et de plus déplaisant. L’utilisation triviale qu’il en fait, la dépossède de toute symbolique pour mieux la transcender et lui offrir la possibilité d’une nouvelle mythologie.

rouge-violet-noir-derouet

Sur une proposition de Rébecca François, la Maison Abandonnée accueille l’artiste en septembre avec une proposition en corrélation avec le lieu.

Né en 1988, Quentin Derouet a notamment exposé au Musée d’Art Moderne de Saint-Etienne, au Kunst Meran Merano Arte en Italie ainsi qu’à la Villa Arson. Il est représenté à la galerie Helenbeck à Nice.

Haut de page