Exposition

NAUTILUS

Exposition Chloé Delarue, Elsa Lefebvre, Morgane Roumegoux, Vivien Roubaud, Mathieu Schmitt, Floriane Spinetta, Philip Vormwald. Du 27 juin au 20 juillet 2013Vernissage mercredi 26 juin à 18h Ouvert sur rendez-vous                           Vu de l’extérieur, l’espace d’exposition n’est pas sans rappeler le pont d’un bateau. […]

Exposition

Chloé Delarue, Elsa Lefebvre, Morgane Roumegoux, Vivien Roubaud, 
Mathieu Schmitt, Floriane Spinetta, Philip Vormwald.

Du 27 juin au 20 juillet 2013
Vernissage mercredi 26 juin à 18h

Ouvert sur rendez-vous

Floriane Spinetta, Sans titre, 2013

Floriane Spinetta, Sans titre, 2013

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vu de l’extérieur, l’espace d’exposition n’est pas sans rappeler le pont d’un bateau. L’architecture du lieu et sa ressemblance à la création de Jules Verne sont au cœur de la conception du projet, tant pour le choix des propositions que pour l’accrochage. La salle, destinée à recevoir les œuvres, présente également une bibliothèque, qui pourrait bien être la réplique de celle du sous-marin (noter les cinq mètres de longueur et sa disposition en étagères fidèle à celle d’origine).

Point de ralliement, Nice, le vaisseau central, pour un accrochage qui réunit les propositions de 7 jeunes artistes, qui, de près ou de loin, ont tous côtoyé le fameux laboratoire de recherches du navire, la Villa Arson.
Autre analogie, chacun d’entre eux, à son échelle, et pour des raisons majoritairement liées à l’art, a parcouru ces sept derniers mois autant de kilomètres qui, si on les reliait, pourraient représenter plus de deux fois la circonférence de la terre.
Leur Nautilus se compose de projets divers marqués par l’idée de géométrie, ainsi que par un certain symbolisme qui les pousse hors du monde aquatique, à l’image de cette créature marine qui a prêté son nom à des créations d’univers bien différents. L’insubmersible, ici, remonte à la surface de la terre pour nous porter vers d’autres territoires. Toutes les énergies, naturelles et surtout artificielles sont au cœur des propositions.

A l’instar de celui du Capitaine Nemo, ce Nautilus est un véritable musée « d’art et de dons de la nature » qui permet, comme le sien, de faire de nombreuses découvertes, tant pour ses acteurs que pour ses spectateurs.

 

Philip Vormwald Sans titre (sirène), série du sud  2013  Technique mixte et graphite sur papier 70 x 100 cm

Philip Vormwald, Sans titre (sirène), série du sud, 2013
Technique mixte et graphite sur papier 70 x 100 cm

 

Haut de page