Exposition

METROPOLIS, FERNAND LEGER ET LA VILLE

du 23 mars au 7 octobre 2013 Volet 1 : une peinture habitable L’intégration de la couleur dans l’architecture 23 mars – 10 juin 2013 Volet 2 : le spectacle de la vie moderne 6 juillet – 7 octobre 2013   Fernand Léger a été profondément inspiré par l’esthétique de la ville à Paris en […]

du 23 mars au 7 octobre 2013

Volet 1 : une peinture habitable
L’intégration de la couleur dans l’architecture
23 mars – 10 juin 2013

Volet 2 : le spectacle de la vie moderne
6 juillet – 7 octobre 2013

DP printemps 2013 - Fernand Leger

 

Fernand Léger a été profondément inspiré par l’esthétique de la ville à Paris en 1900 en tant qu’apprenti architecte. Il était fasciné par l’animation des rues et leurs contrastes de formes et de couleurs qui inventaient un nouvel espace pour l’homme moderne. Sa production picturale et ses maquettes pour des projets monumentaux, les films et les spectacles auxquels il a participé, ses conférences et ses écrits rendent hommage aux nouvelles pratiques urbaines, tant formelles que sociales. Le regard de l’artiste témoigne ainsi du progrès technologique et de l’aspiration générale au bien-être, emblématiques de la société occidentale en pleine croissance. Parallèlement, Fernand Léger militait pour la reconquête par les peintres de l’impact visuel dans l’espace public, concurrencés par l’omniprésence de la réclame. Comme au temps de Byzance ou des cathédrales, les plasticiens devaient, selon lui, trouver naturellement leur place dans la création et l’embellissement de la cité. Ainsi c’est en constructeur que Fernand Léger élabora son esthétique picturale au service de  la révolution sociale. L’artiste réalisa malgré tout peu de projets urbains, la plupart ayant abouti à la fin de sa vie, après son retour d’exil américain en 1945.

L’exposition propose d’articuler cette thématique en deux volets :

– Une peinture habitable : l’intégration de la couleur dans l’architecture (23 mars – 10 juin 2013) : présentation des projets monumentaux (commande civiles ou sacrées) réalisés ou non par Fernand Léger et appartenant aux collections picturales, graphiques et en volume du musée national.

– Le spectacle de la vie moderne (6 juillet – 7 octobre 2013) : un dialogue entre les oeuvres de Fernand Léger appartenant au musée national (notamment les 30 planches de l’album lithographique La Ville édité par Tériade en 1959) et des photographies de paysage urbain encadrées ou reproduites dans des revues (Robert Doisneau, André Kertesz, William Klein, François Kollar, Roger Parry …) provenant notamment de la Médiathèque de l’architecture et du patrimoine à Paris.

Haut de page