Exposition

Marcel Bataillard, Je suis une légende

  Il y a quelques années nous connaissions Marcel Bataillard dans sa posture performative et picturale. Marcel fut en effet un temps «  le peintre aveugle ». Depuis 2004, il a ajouté une corde à l’arc de ses nombreux talents. La photographie s’est assez récemment imposée à lui comme étant le mode d’expression avec lequel il […]

 

Il y a quelques années nous connaissions Marcel Bataillard dans sa posture performative et picturale. Marcel fut en effet un temps «  le peintre aveugle ». Depuis 2004, il a ajouté une corde à l’arc de ses nombreux talents. La photographie s’est assez récemment imposée à lui comme étant le mode d’expression avec lequel il a le plus d’affinités.

 

Médium de l’instantanéité par excellence, la photographie est l’amie de ceux qui savent par instinct déceler la cocasserie au sein d’un monde, d’une société, d’un système aux apparences très sérieuses. Marcel Bataillard, s’en empare avec malice et y joint du texte.

 

Je suis une légende n’a rien à voir avec le roman adapté au cinéma de Richard Matheson, mais comme il l’affirme lui même, se présente « comme une suite d’images qui sont autant d’aphorismes visuels. Les photos sont prises dans le domaine public ou sur l’écran, urbi et orbi, de jour comme de nuit, sans aucun souci d’une unité technique, thématique ou stylistique. Mes textes n’explicitent ni ne décrivent jamais : ils accompagnent. En contrepoint des photographies, ils s’autorisent tous les registres : parodique, comique, comique, burlesque, poétiques, polémiques… et ne disent pas clairement s’ils sont un titre ou une légende… »

 

A partir du 28 septembre donc, un petit vent de fraîcheur poétique soufflera à travers les cimaises du musée de la photographie.

Haut de page