Rencontres

Lecture & Rencontre

avec l'artiste Hugo Pernet et Les Editions Leal Torres

L’événement en images

1/1

L’eac. participe à la 35e édition du Festival du livre de Mouans-Sartoux , pour l’occasion, découvrez une programmation spécialement conçue pour l’événement.

Lecture & rencontre

• 16h à 17h30

Durée 1h30 (en deux parties : Hugo Pernet 40 mn / Les Editions Leal Torres 50mn)

Rdv en salle de conférence de la Donation Albers-Honegger (accès par l’extension du parc)

 

PARTIE 1 : « La vie et ses merveilles » lecture des poésies d’Hugo Pernet, artiste de l’exposition Filiations 2

Hugo Pernet (Paris, 1983) vit et travaille à Dijon. Artiste et poète, il développe les deux pratiques en parallèle pendant ses études aux Beaux-Arts. La peinture est son activité principale et la poésie une activité plus souterraine. Il ne mélange pas les deux pratiques, même si elles tendent à être plus proches dans la méthode et les thématiques. Quand il découvre la poésie, « ce truc qui rebute beaucoup de monde », il la trouve facile à lire, c’est comme une évidence, il se l’approprie.

Après s’être inspiré de poètes américains et français il développe son propre style. Il a publié plusieurs livres de poésie aux Éditions Fissile, Série discrète et Vanloo à partir de 2011. Il écrit également quelques textes théoriques et critiques.

Extraits lus à l’occasion du Festival du Livre :

• ABCD suivi de poèmes, Éditions Fissile, 2014
• Je vais simplement m’habiller comme tout le monde, Éditions Série discrète, 2017
• La beauté, Éditions Série discrète, 2020
• Suite logique, Éditions Vanloo, 2021
• Nicolas Poussin, Éditions Vanloo, 2021
ainsi que des textes récents.

Plus d’infos sur :

Centre national des arts plastiques / Hugo Pernet
@hugoopernet
Centre international de la poésie de Marseille

 

PARTIE 2 : Les Éditions Leal Torres présente leur nouvelle édition rare « Les Cygnes sauvages », texte de Kenneth White, photographies de Marie-Claude White.

Dans cette œuvre, à la fois récit de voyage et recueil de haïkus, le penseur contemporain nous emmène, en cette fin des années 80, de Tokyo, ville tentaculaire, jusqu’à l’île sauvage de Hokkaidô.

Cette réédition bibliophilique, comme une « pierre levée » dans l’œuvre de Kenneth White, est un voyage de l’esprit et du corps qu’accompagnent trois séries de photographies de Marie-Claude White, épouse de l’auteur et traductrice de l’ouvrage. Roche, écorces et écume deviennent sous l’objectif de la photographe des estampes délicates qui nous transportent dans les paysages nippons.

Fait de bois, de tissu, de verre et de papier, cet ouvrage précieux est une expérience sensuelle tout autant qu’une plongée dans un rapport Homme-Terre.

• Le mot de l’éditrice – Priscillia Leal Torres

• Diffusion du film de présentation réalisé par François Goizé

• Intervention de Régis Poulet, président de l’Institut International de Géopoétique, qui présentera le contexte d’écriture des Cygnes sauvages et la Géopoétique

• Intervention de Bruno Bonnabry Duval, fabricant à l’atelier du livre d’art et de l’estampe de l’Imprimerie nationale qui présentera les artisans d’art intervenus sur le projet

• Lecture d’extraits Les Cygnes sauvages par Frédéric Faure, comédien

Plus d’infos sur :

Les Éditions Leal Torres
Dossier de presse Les Cygnes sauvages

Haut de page