Exposition

L’ART CONCRET, NÉ EN EUROPE

Nouvel accrochage des artistes de la collection Albers-Honegger                                     « L’Europe n’est pas une notion géographique mais civilisatrice ». Jean-Marie Le Clezio Ce nouvel accrochage de la donation Albers-Honegger propose une relecture de la collection qui met l’accent […]

Nouvel accrochage des artistes de la collection Albers-Honegger

André Cadere, Bâton, s.d. Inv FNAC 03-010 Dépôt du Centre national des arts plastiques Espace de l’Art Concret, Donation Albers-Honegger © Y. Chenot pour Adagp

André Cadere, Bâton, s.d. Inv FNAC 03-010
Dépôt du Centre national des arts plastiques
Espace de l’Art Concret, Donation Albers-Honegger © Y. Chenot pour Adagp

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

« L’Europe n’est pas une notion géographique mais civilisatrice ». Jean-Marie Le Clezio

Ce nouvel accrochage de la donation Albers-Honegger propose une relecture de la collection qui met l’accent sur le rôle fondamental de l’Europe dans le développement des différentes formes de l’abstraction géométrique. Formé à Paris en 1930 autour de la figure de Théo Van Doesbourg, le groupe Art concret a revendiqué une forme d’art non figuratif ayant délibérément rompu avec tout processus d’abstraction progressive des aspects du monde réel, pour privilégier le maniement direct et raisonné des constituants plastiques de l’oeuvre d’art. Les recherches des artistes européens se diffusent au-delà du continent, les premiers mouvements d’avant-garde apparaissent alors aux Etats-Unis.

Dans tous les secteurs de la création et de l’activité humaine, l’art concret contribue à forger un style durable et laisse une empreinte qui se décèle encore aujourd’hui.

Haut de page