Exposition, Rencontres

Sweet Memories, exposition de Maya Abouzeid, Maria Tome, Olivier Gredzinski et Gabriel Fabre

OUVERT SUR RENDEZ-VOUS Quelle heure est-il ? à l’Espace Gred, la question tend à l’effacement. Les récoltes de Maya Abouzeid ont le goût des après-midi d’enfances, les productions d’Olivier Gred pigmentent et reboisent les harmoniques du temps tandis que l’étroit couloir noir de leur lieu fait penser à un roman de Murakami. Rectangle expérimental humecté […]

OUVERT SUR RENDEZ-VOUS

Quelle heure est-il ? à l’Espace Gred, la question tend à l’effacement. Les récoltes de Maya Abouzeid ont le goût des après-midi d’enfances, les productions d’Olivier Gred pigmentent et reboisent les harmoniques du temps tandis que l’étroit couloir noir de leur lieu fait penser à un roman de Murakami. Rectangle expérimental humecté à la rosée des rencontres, l’Espace Gred occupe une place unique.
Né sur une île, j’aime les lieux simultanément distants et ouverts, les énigmes, la toponymie, la translinguistique, le travail de la lumière et les jeux de réflexion. J’observe la langue française comme un tisserand sa trame quand je ne suis pas derrière l’œilleton d’un appareil photo. On parle souvent de poésie visuelle.
Sweet memories est pour moi l’occasion de montrer quelques pièces. Y a t’il des résonances avec celles de Maya et d’Olivier ? Voyons voir…
Nice, 8 juin
Gabriel Fabre

 

Haut de page