Performance

I’M YOUR MAN // DELPHINE TROUCHE

Performance en collaboration avec Yann Mangourny Portée par une voix d’homme, une femme déclare son amour à une ammonite. A l’image de la Sybille Libyque délivrant l’oracle dans l’oasis de Siwa, Delphine Trouche réactive les dispositifs issus de la tradition oraculaire pour donner corps à un acte performatif proche de la célébration. Une performance aux […]

Performance en collaboration avec Yann Mangourny

Delphine Trouche

Portée par une voix d’homme, une femme déclare son amour à une ammonite.

A l’image de la Sybille Libyque délivrant l’oracle dans l’oasis de Siwa, Delphine Trouche réactive les dispositifs issus de la tradition oraculaire pour donner corps à un acte performatif proche de la célébration.

Une performance aux formes liturgiques où les éléments symboliques comme les références, qu’elles soient mythologiques, historiques, géographiques ou littéraires, se combinent et participent d’une même tentative de déplacement du réel vers un espace de vérité potentielle, mouvante voire multiple, et où toute logique habituelle n’aurait plus cours.

Nourries par l’imaginaire du voyage et l’iconographie orientaliste, les performances de Delphine Trouche  interrogent  la part fantasmée des représentations issues notamment  des conquêtes coloniales. Outre l’aspect critique et au delà de la caricature, on y retrouve la notion d’un ailleurs métaphysique et mental  comme existence potentielle d’un espace idéal

– ici, l’oasis de Siwa, oasis la plus septentrionale d’Egypte et sanctuaire du dieu Ammon-Zeus 

– et la figure de l’indigène, plus particulièrement celle de la femme  « dans sa dimension plus ou moins explicitement érotique, consubstantielle à son exotisme »1 et souvent réduite à un statut d’objet.

Ainsi dans sa performance, Delphine Trouche s’exprime par la voix de « l’homme » et, tout en restituant le logos à sa figure féminine,  met  l’accent sur le phallocentrisme des structures de domination.

Haut de page