Exposition

EROS / THANATOS

Jeanloup Sieff   du 8 juin au 16 septembre 2012   Jeanloup Sieff (1933–2000) fait partie des très grands photographes français. La carrière qu’il a menée dans le domaine de la mode à partir de la fin des années 50, l’a conduit à mettre en valeur ceux qui savent habiller la gent féminine pour ensuite […]

Jeanloup Sieff
 
du 8 juin au 16 septembre 2012
 
Jeanloup Sieff (1933–2000) fait partie des très grands photographes français. La carrière qu’il a menée dans le domaine de la mode à partir de la fin des années 50, l’a conduit à mettre en valeur ceux qui savent habiller la gent féminine pour ensuite tout naturellement dévêtir cette dernière.
 
Photo © Jeanloup Sieff: Carolyn Carlson. Paris, 1974

Photo © Jeanloup Sieff: Carolyn Carlson. Paris, 1974

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Eros

Les nus de Jeanloup Sieff, empruntant parfois les codes et la sophistication de la photographie de mode, révèlent toujours son sens poétique. Comme tout grand portraitiste qui se doit, il a su créer avec ses modèles une relation de complicité. Les femmes qu’il a photographiées se sentent infiniment libérées. De leur détachement, se dégage une sensualité conférant aux œuvres de Sieff, le statut de véritables icones de la sensualité. Elles sont très symptomatiques d’une époque, les années 60 et 70, période ayant connu une explosion en ce qui concerne la liberté de mœurs.
 
Thanatos
 
Au cours de cette période, en 1977, Jean-Loup a décidé d’un voyage dans la Vallée de la mort aux Etats-Unis. Cette contrée dont la chaleur et l’aridité sont extrêmes, a été nommée de la sorte par les pionniers américains ayant décidé de conquérir l’Ouest. La publication, fruit de cette aventure, a été rééditée cette année grâce à Claude Nori et les éditions Contrejour. Cette démarche, le carnet de voyages et les photographies qui les accompagnent, est un moyen pour Sieff de s’évader des studios pour retrouver des valeurs plus profondes, plus enracinées dans sa vérité personnelle. Ces paysages partagent avec les portraits au féminin, le cadrage vertical mais aussi le dénuement.

Le dialogue de ces deux concepts, celui de l’amour (Eros) avec la mort (Thanatos) est un thème classique de l’histoire de l’art. Il est ainsi apparu opportun pour le musée de s’inscrire dans cette tradition et de réunir en un même lieu, ces deux facettes antagonistes de l’œuvre de Jeanloup Sieff.

 

 
Haut de page