Publication, Exposition

EMMA COZZANI par Mickaël Roy

EMMA COZZANI, par Mickaël Roy « Ceci n’est pas une correspondance Mais une tentative de critique d’art en forme d’épiphénomène »  Que peut l’écriture sur l’art lorsque l’oeuvre, encore non née, est en cours de formation ? Sur quels indices s’appuie-t-elle ? Que peut-elle entrevoir de ce qui peut advenir dans le temps de l’atelier ? Alors […]

EMMA COZZANI, par Mickaël Roy
« Ceci n’est pas une correspondance
Mais une tentative de critique d’art en forme d’épiphénomène » 

Que peut l’écriture sur l’art lorsque l’oeuvre, encore non née, est en cours de formation ? Sur quels indices s’appuie-t-elle ? Que peut-elle entrevoir de ce qui peut advenir dans le temps de l’atelier ? Alors qu’il est de coutume que l’exercice de la critique d’art intervienne à l’issue du processus créatif, peu ou prou au moment de la monstration de l’oeuvre, Mickaël Roy investit ici une forme d’écriture qui a fait le choix de la correspondance comme l’espace d’une relation et d’une réflexion située dans le temps. Il s’est en effet agi de s’arrêter sur certaines intentions artistiques mises au travail par Emma Cozzani dans le cadre de la résidence Post_Production qu’elle a effectuée à Lieu-Commun àToulouse en mars-avril 2016.
Emma Cozzani, Reading Space, photogramme extrait de carnet de dessin vidéo, 2016

Emma Cozzani, Reading Space, photogramme extrait de carnet de dessin vidéo, 2016

Si ces trois lettres ont été écrites sous le sceau du compagnonnage, elles sont aussi inévitablement le résultat d’un espace de travail concomitant à l’atelier de l’artiste, qui a laissé le champ libre aux bifurcations, à une écriture qui parle d’elle-même comme elle a laissé une certaine place à la subjectivité de l’auteur qui tente de voir ce qu’il n’a pas encore vu.
Lien :  http://thankyouforcoming.net/roy-cozzani
Haut de page