Exposition

ÉCART

Olivier Calvel du 14 au 29 mars 2014 vernissage le vendredi 14 mars à partir de 19h                             Depuis 10 ans, la Maison Abandonnée accueille des artistes qui, inévitablement, superposent les traces de leur passage à celles déjà gravées sur les murs qui […]

Olivier Calvel

du 14 au 29 mars 2014 
vernissage le vendredi 14 mars à partir de 19h

Olivier Calvel

Olivier Calvel

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Depuis 10 ans, la Maison Abandonnée accueille des artistes qui, inévitablement, superposent les traces de leur passage à celles déjà gravées sur les murs qui datent d’une époque, où, abandonnée par ses propriétaires, la villa était squattée et laissée à la fantaisie de visiteurs impromptus.

Ces traces ont une double origine. Le décor ornemental initial, fait d’angelots en stucs, de frises luxuriantes ou encore de lustres au plafond, et celles laissées par les expositions, trous de vis ou de clous, restes de cartels, tags, annotations faites à la main…
Rien de prétentieux pourtant, et, le contexte décalé du lieu, rend ce décorum bourgeois encore plus beau, plus pure, plus grave.

Dès la genèse du projet de la Maison Abandonnée, le choix avait été fait de conserver ces témoignages visuels, participant à l’atmosphère particulière du lieu. La villa absorbe toutes les expositions, les abandonne ensuite mais en conserve une marque indélébile qui vient se surajouter à celles déjà existantes. Elle constitue ainsi avec le temps un corpus évolutif où imperceptiblement les choses mues.

Comment faire vivre son travail face à ces stigmates, à ces stucs rococos omniprésents sur les murs qui fatalement accrochent l’œil du visiteur ?

Olivier Calvel a souhaité fixer ces témoignages à travers son objectif photographique et choisit de s’y confronter par la mise en exergue de certains de ces détails comme pour mieux les neutraliser mais aussi leur rendre un hommage appuyé et les inscrire définitivement dans l’histoire de la villa. 

Haut de page