Exposition

Cosmogonies

EXPOSITION COLLECTIVE Artistes : Dove Allouche, Marina Abramovic, Davide Balula, Hicham Berrada, Boyle Family, John  Cage, Charlotte Charbonnel, Edith Dekyndt, Agnes Denes, Peter Hutchinson, Yves Klein, Irene Kopelman, Gina Pane, Anthony McCall, Charles Ross, Michelle Stuart, Thu Van Tran, etc Convoquer les éléments, capter les liens invisibles qui unissent les composantes de l’univers, saisir les […]

Barbara et Michael Leisgen
La création des nuages, 1974
Épreuves gélatino-argentiques, texte sur calque collé sur carton
66 x 326,5 cm
Paris, Centre Pompidou, Musée national d’art moderne – Centre de création industrielle
Achat en 1976

EXPOSITION COLLECTIVE

Artistes : Dove Allouche, Marina Abramovic, Davide Balula, Hicham Berrada, Boyle Family, John  Cage, Charlotte Charbonnel, Edith Dekyndt, Agnes Denes, Peter Hutchinson, Yves Klein, Irene Kopelman, Gina Pane, Anthony McCall, Charles Ross, Michelle Stuart, Thu Van Tran, etc

Convoquer les éléments, capter les liens invisibles qui unissent les composantes de l’univers, saisir les processus d’érosion, d’empreinte, de cristallisation, révéler la brûlure du soleil… L’exposition rassemble des artistes de différentes générations qui recourent à la nature et aux éléments comme composante intégrante de leur processus de travail. Leur démarche découle d’une recherche empirique basée sur la capture de phénomènes naturels, sur l’exploration de différents états de la matière, l’observation méticuleuse de substances a priori insaisissables qui offrent autant de terrains d’expérimentation.

Le projet est ancré dans le contexte des collections du MAMAC qui sont traversées par la figure tutélaire d’Yves Klein et offrent un témoignage des grandes recherches menées dans les années 1960 par les artistes de l’Arte Povera.


EVENEMENTS DANS LE CADRE DE L’EXPOSITION

 

Dimanche 9 septembre à 11h

Visite buissonnière avec Sarah Vanuxem, Maîtresse de conférences en droit à l’Université de Nice Sophia Antipolis

« De l’art au droit de la nature ».

« Au cours de cette visite, nous nous attacherons à découvrir le sens proprement juridique de certaines œuvres d’art, à montrer comment d’autres font écho à de récentes innovations du droit de l’environnement, et à expliquer comment l’écologie interroge pareillement artistes et juristes sur les relations qu’entretiennent les humains avec leurs milieux de vie.  Chemin faisant, nous évoquerons les notions de préjudice écologique pur, d’obligation réelle environnementale, de semences libres, de quotas d’émission de gaz à effet de serre, de communautés d’habitants, ou bien encore, de personnification de la nature ».

Tarif : 6€ la visite – Gratuit pour les moins de 13 ans.

Réservation obligatoire : mediationmamac@ville-nice.fr

 

Mercredi 12 septembre, à 18h30 à l’auditorium du MAMAC

Conférence de Thomas Schlesser, Directeur de la fondation Hartung-Bergman

Des artistes du sublime (Friedrich, Turner…) aux créateurs contemporains (Richard Long, Pierre Huyghe…), nombreuses ont été les expressions plastiques de la relativité de l’être humain : alors que la Renaissance avait placé l’Humanité comme élément central de l’Univers, des peintres, sculpteurs, photographes ont cherché depuis le 18e siècle  à montrer au contraire sa position marginale au sein du cosmos. Une simple vision négative et apocalyptique ? Non : qu’il s’agisse des artistes de Barbizon, de l’arte povera ou de cinéastes actuels, c’est aussi une promotion du vivant et de l’écologie qui se joue dans ce nouveau regard.

Réservation obligatoire : mediationmamac@ville-nice.fr

 

Haut de page