Visite

CONFERENCE de JEAN-MARC LEVY-LEBLOND – Les Lumières et les ombres de la science — entre obscurantisme et aveuglement

Si le dix-huitième siècle fut celui des Lumières, les suivants ont peut-être été, moins idéalement et plus concrètement, ceux de la lumière, dont la science a pu explorer la nature profonde. Des concepts nouveaux ont été forgés pour en révéler la nature quantique, transcendant de classiques oppositions (onde/corpuscule). Après des millénaires d’éclairage aux seules flammes, […]

Si le dix-huitième siècle fut celui des Lumières, les suivants ont peut-être été, moins idéalement et plus concrètement, ceux de la lumière, dont la science a pu explorer la nature profonde. Des concepts nouveaux ont été forgés pour en révéler la nature quantique, transcendant de classiques oppositions (onde/corpuscule). Après des millénaires d’éclairage aux seules flammes, des sources lumineuses neuves (de l’ampoule électrique au laser) ont bouleversé notre rapport, tant intellectuel que social, à la lumière. On peut se demander si la lumière, démystifiée et contrôlée, ne serait-elle pas devenue un instrument d’asservissement parmi d’autres, parachevant le « désenchantement du monde ». Certes, la physique elle-même recèle assez de subtilités et de paradoxes pour que la lumière continue à enchanter nos esprits comme nos yeux. Il n’empêche que, des projecteurs des miradors à l’éclair d’Hiroshima, ce sont aussi bien des ombres que la modernité a révélé. Peut-on encore espérer, que grâce à sa perpétuelle ressaisie par l’art, la lumière échappera à la main-mise de la science, au plus grand profit du savoir comme de l’imaginaire ?
(avec présentation visuelle)

Entrée 8 € – Adhérents Artep 6 € – Gratuit pour les enfants
Réservation conseillée
Haut de page