Projection

CINÉMA DES IDÉES… INVENTER / FILMER

Dans le cadre du nouveau programme de Cinéma des Idées, L’ECLAT vous invite à la Villa Arson pour y découvrir chaque soir la projection d’un film en présence de son cinéaste.   INVENTER / FILMER Après avoir parcouru le cinéma indépendant dans le monde (Chine, Moyen-Orient, Europe de l’Est et Amérique du Nord), ce nouveau programme de […]

Dans le cadre du nouveau programme de Cinéma des Idées, L’ECLAT vous invite à la Villa Arson pour y découvrir chaque soir la projection d’un film en présence de son cinéaste.

 

INVENTER / FILMER/L'ECLAT

INVENTER / FILMER

Après avoir parcouru le cinéma indépendant dans le monde (Chine, Moyen-Orient, Europe de l’Est et Amérique du Nord), ce nouveau programme de Cinéma des Idées, porté par une actualité du cinéma français, présente des films d’artistes et des documentaires de création, du côté de l’invention, du pas de côté. « Adresse d’artistes » s’intéresse à des artistes qui franchissent des cadres et créent de l’inattendu, tandis que  « Situations inventées » retient ceux qui choisissent de mettre en lumière ce qui n’est pas représenté.

 

Jeudi 26 novembre à 18h30

en présence de la cinéaste

en partenariat avec La Villa Arson et Les Ouvreurs

Je suis Annemarie Schwarzenbach

de Véronique Aubouy (2014, 1h28)

Un casting en 2014. De jeunes actrices jouent à passer des essais qui leur permettraient de décrocher le rôle d’une figure emblématique et sulfureuse, Annemarie Schwarzenbach, grande voyageuse suisse des années 30.

Vendredi 27 novembre à 19h

en présence de la cinéaste

en avant-première

Le bois dont les rêves sont faits de Claire Simon (2015, 2h24)

Il y a des jours où on n’en peut plus de la ville. Alors on se souvient de la Nature, et on pense au Bois. On passe du trottoir au sentier et nous y voilà ! C’est un monde sauvage à portée de main, un lieu pour tous. Le paradis retrouvé ? Claire Simon sait aussi, comme personne, faire du documentaire un révélateur du versant caché de la réalité. Elle fait du documentaire une expérience de cinéma mille fois plus emballante que bien des fictions qu’on peut voir.

Samedi 28 novembre à 18h

en présence du cinéaste Luc Joulé

en partenariat avec Cinémas du Sud

C’est quoi ce travail ? de Luc Joulé et Sébastien Jousse (2015, 1h40)

Ils sont au travail. Les salariés d’une usine qui produit 800.000 pièces d’automobile par jour et le compositeur Nicolas Frize dont la création musicale s’invente au cœur des ateliers. Chacun à leur manière, ils disent leur travail. Chacun à leur manière, ils posent la question : alors, c’est quoi le travail ?

Samedi 28 novembre à 21h

en présence de Jean-Pierre Garnier, sociologue urbain à contre-courant

en partenariat avec Les Amis du Monde Diplomatique

La fête est finie

de Nicolas Burlaud (2014, 1h12)

Partout en Europe, sous les assauts répétés des politiques d’aménagement, la ville se lisse, s’embourgeoise, s’uniformise. Cette transformation se fait au prix d’une exclusion des classes populaires. L’élection de Marseille au titre de « Capitale Européenne de la Culture » a permis une accélération spectaculaire de cette mutation. Là où brutalité et pelleteuses avaient pu cristalliser les résistances, les festivités nous ont plongés dans un état de stupeur. Elles n’ont laissé d’autre choix que de participer ou de se taire.

Les invités

Jean-Pierre Garnier

Chercheur engagé et enseignant en sociologie urbaine, Jean-Pierre Garnier traite principalement des questions  de politique urbaine, des pratiques des habitants, des espaces publics, de la violence urbaine… Il est l’auteur de plusieurs livres sur la politique urbaine Des barbares dans la cité (Flammarion, 1997), Le Nouvel Ordre local (L’Harmattan, 2000), Une violence éminemment contemporaine Essais sur la ville, la petite bourgeoisie intellectuelle et l’effacement des classes populaires (Marseille : Agone,  2010)… Il contribue à de nombreuses revues : Monde libertaire, Monde diplomatique, Réfractions, Revue Agone…

Claire Simon

Scénariste, réalisatrice, monteuse, Claire Simon alterne les films documentaires et fictions, instaurant des dialogues entre eux : Récréations (1992), Coûte que coûte (1995), Sinon, oui (1997), Mimi (2002), Les bureau de Dieu (2008), Gare du Nord (2013)… Son dernier film, Le bois dont les rêves sont faits, qui a fortement marqué cette année le festival de Locarno, sortira en salle en avril 2016. « Ce qui m’intéresse n’est pas la maîtrise, mais plutôt l’idée d’être au front, là où tout est incertain, où le monde est mouvant ».

Véronique Aubouy

Véronique Aubouy est une artiste cinéaste française. Elle construit une œuvre singulière fortement empreinte de littérature et de musique, où se croisent films documentaires et de fiction, mais aussi performances et installations vidéo et photographies. Passionnée par A la recherche du temps perdu de Marcel Proust, elle filme depuis vingt ans des anonymes et des personnalités lisant volume après volume ce chef d’œuvre littéraire, chacun lisant dans l’ordre un passage à haute voix devant la caméra, en choisissant le lieu, la mise en scène et le rythme de sa lecture. De 1982 à 2001, Véronique Aubouy a été 1ère assistante de réalisation avec entre autres : Laurent Heynemann, Denys Granier-Defere, Robert Altman, Bertrand van Effenterre, Frederic Wiseman.

 

Haut de page