Exposition

MANIFESTEMENT SANS FIN

Céline MARIN, Antoine LOUDOT, Arnaud ROLLAND, Maxime PARODI Scénographie Corentin BUCHAUDON Céline Marin Cortège, crayon sur papier, 29,7 cm x 42 cm, 2013 “Tu vois la mer ? ce n’est pas à ça qu’elle doit ressembler !” F. Fellini, Je suis un grand menteur, essai documentaire, 2003. Que ce soit par des situations absurdes, de […]

Céline MARIN, Antoine LOUDOT, Arnaud ROLLAND, Maxime PARODI

Scénographie Corentin BUCHAUDON

Pages de DP expositions cameline 2015expo collective

Céline Marin Cortège, crayon sur papier, 29,7 cm x 42 cm, 2013

“Tu vois la mer ? ce n’est pas à ça qu’elle doit ressembler !” F. Fellini, Je suis un grand menteur, essai documentaire, 2003.

Que ce soit par des situations absurdes, de nouveaux espaces vierges à parcourir, la réécriture de scènes mythiques ou encore la création d’un monde en décrépitude, le rapport au réel et à la réalité de la création ellemême est devenu l’un des points essentiels à l’origine de ce projet artistique. Au delà de l’idée séduisante de donner vie à un projet délaissé dans une Maison Abandonnée, la Villa Cameline a un air familier. Elle fait partie de ces lieux qui s’offrent rapidement à la vue et convoquent en nous des souvenirs : ses murs portent la marque de couches successives comme autant de passage en son sein. A l’instar de Fellini mettant en scène G.

Mastorna dans une sorte de ville-limbes, variante onirique et délirante de la réalité terrestre, le projet s’intègre dans l’espace de la Villa et écrit un nouveau souvenir en amenant les visiteurs de salle en salle vers une fin qui n’est pas une conclusion. De ce fait, il apparaît évident qu’il faille nourrir cette intention de nouvelles pièces, et ainsi engager un processus créatif produisant un ensemble juste et cohérent en rapport au lieu tout en se laissant surprendre par ses murs. Un travail de réécriture accompagnera et structurera les productions, ainsi les frontières entre l’univers du cinéaste et celles des artistes se dissiperont pour laisser place à un nouveau voyage, celui de l’exposition. La finalité de ce projet est de produire une exposition modulable et en constante évolution au fil des espaces qu’elle traversera.

Haut de page