Exposition

BRUTALES CURIOSA – Frédéric Nakache

  Exposition personnelle : Frédéric Nakache Exposition visible sur rendez-vous jusqu’au 31 juillet Pour sa deuxième exposition personnelle à la galerie Le 22, Frédéric Nakache présentera une installation où se côtoieront un ensemble de photographies inédites, des Polaroïds et des nouvelles compositions d’objets. Continuum d’une recherche plastique menée autour des avant-gardes et des grands mouvements de la modernité, […]

 

Exposition personnelle : Frédéric Nakache

Exposition visible sur rendez-vous jusqu’au 31 juillet

©Frédéric Nakache

Pour sa deuxième exposition personnelle à la galerie Le 22, Frédéric Nakache présentera une installation où se côtoieront un ensemble de photographies inédites, des Polaroïds et des

nouvelles compositions d’objets.

Continuum d’une recherche plastique menée autour des avant-gardes et des grands mouvements de la modernité, Brutales curiosa propose d’en rejouer les codes tout en y associant des éléments plus triviaux.

Ainsi, comme énoncé dans le titre de l’exposition, Frédéric Nakache met en rapport des références telles que le brutalisme en architecture à celle des « curiosa » – petit ouvrage anonyme au contenu licencieux et érotique – dans un corpus d’images hybrides où viennent se télescoper des compositions abstraites conçues avec des matériaux modestes et des éléments plus ou moins explicites liés à l’érotisme – accessoires, photographies suggestives retravaillées.

Ces « oxymorons » en forme de jeu avec l’abstraction et la sexualité sont autant de constructions mentales que formelles. Ils associent dans un même temps des éléments hétéroclites parfois antagonistes pour produire un discours sur des points tels que les rapports de soumission et de domination, la question des grandes utopies où les systèmes d’aliénation et nous interrogent de manière plus générale sur la condition humaine.

Frédéric Nakache

Brutales Curiosa F. Nakache

Né en 1972, vit et travaille à Nice

« J’assemble des morceaux du monde matériel, des éléments personnels ainsi que de l’histoire de l’art et de la photographie. Avec ces fragments, je construis une narration particulière, qui n’est autre que l’exploration de ma propre expérience de la réalité. Cette conception éclatée et protéiforme de l’image ouvre un large champ d’interprétations et de lectures au regardeur ».

Oscillant entre sculpture, installation, vidéo et photographie, avec une prédilection pour ce dernier médium, le topique de la mémoire est omniprésent dans le travail de Frédéric Nakache, notamment les processus de remémoration qui donnent forme à nos souvenirs.

Haut de page