Après-midi de visites le samedi 13 octobre 2018

 

 

 

le Bizart Baz’art de Ben, 2002

Visite du Bizart Baz’art

Exposé successivement à Francfort, Liverpool, Paris, Blois et Lyon, le Bizart Baz’art de Ben est de retour à Nice.

L’oeuvre est conçue à échelle humaine, telle une cabane dans laquelle le spectateur est invité à pénétrer. Décorée d’objets, de jouets, de slogans, de tableaux, d’images, de mots, de symboles, la cabane est en fait conçue comme un « espace de rencontre pour services secrets », dans lequel les agents viendraient faire leurs affaires.

L’idée de Ben était de proposer une gigantesque installation sur le thème de l’invendable. « Mais au fur et à mesure que je cherchais de l’invendable, explique-t-il, je me rendais compte que la machine à broyer de la société pouvait tout avaler et tout vendre. Je l’appelais donc « tout est marchandise car tout est art, pas moyen de fuir ».

 

Lina Jabbour, salle d’exposition « Légers flous »

Exposition « Légers flous » de Lina Jabbour

Avec cette sélection d’œuvres Lina Jabbour invite le spectateur à plusieurs pistes de réflexion et d’interprétation. Depuis dix ans son travail est basé sur le questionnement, l’observation de tout ce qui l’entoure. Projection du mental où le dessin n’a pas de limite de représentation, ses travaux peuvent être abstraits ou figuratifs.

Une économie de moyen est mise en œuvre afin de remplir le vide de l’intérieur, de créer des débordements dans une imagerie mélangeant le mental et le réel par des peintures murales et des dessins qui transforment les lieux. C’est principalement par le dessin que l’artiste réussi à nous plonger dans son univers.

Pour en savoir plus, cliquez ici

 

Exposition « Topo-graphie » d’Anne Favret, Patrick Manez et Jean-Philippe Roubaud

Exposition réalisée dans le cadre de la collaboration du Musée de la Photographie André Villers et du Fonds Régional d’Art Contemporain Provence Alpes Côte d’Azur.

Les photographes Anne Favret et Patrick Manez travaillent ensemble depuis de nombreuses années. Depuis toujours pourrait-on dire. Leur aspiration première est de photographier l’espace urbain. Ils ont décidé de s ‘associer à Jean-Philippe Roubaud dans le cadre d’une série réalisée autour de Nice au sein de ces No humans’ land très peu photogéniques se trouvant à la lisière d’une ville traditionnellement montrée sous des angles très séducteurs.

Pour en savoir plus, cliquez ici

 

 

Document, copyright Arnaud Vasseux, courtesy de l’artiste et la galerie Sintitulo

Exposition d’Arnaud Vasseux

Essentiellement associé à la sculpture, le travail d’Arnaud Vasseux donne à voir des œuvres dont l’expression est intimement liée aux interactions entre les gestes et les matériaux divers et ordinaires.

Le moulage et l’empreinte sont les maîtres mots de son processus créatif, introduisant de manière itérative des problématiques apparentées à la photographie, à l’apparition de l’image, à la dialectique du positif et du négatif. Dans ses sculptures, autant que dans ses œuvres sur papier, les propriétés et les qualités des matériaux suscitent les gestes et les techniques de captation ou de transformation les plus diverses, anciennes ou contemporaines, savantes ou non. A l’aune de cette approche, l’artiste semble constamment réévaluer les frontières entre sculpture et dessin.

Le corpus d’œuvres sur papier présenté à la galerie Sintitulo dans le cadre de la nouvelle Saison du Dessin initiée par Pareïdolie rend compte de cette pratique du dessin, étendue sur plusieurs années, incitant à considérer les questionnements et les gestes communs à la sculpture et au dessin.

Pour en savoir plus, cliquez ici


Accompagnatrice : Elsa Comiot – 06 64 13 22 29 – info@botoxs.fr