du vendredi 12 octobre 2018 au samedi 19 janvier 2019
Vernissage vendredi 12 octobre 2018

à 18h

Karine Rougier, L’envol (détail), huile sur bois, 27 x 35 cm, 2018. Photo : JC.Lett

 

Artistes invités : Thomas Bonny, Magali Dougados, Sandy Lalane, Marlène Mocquet, Valérie Pelet, Mike Redmond & Faye Coral Johnson, Stefan Rinck, Matthieu Raffard & Mathilde Roussel, Konstantin Sgouridis, Emeli Theander

Après les expositions consacrées à Emmanuel Régent en 2016, puis à Philippe Ramette en 2017, la rentrée 2018 sera dédiée à l’artiste Karine Rougier.

Formée à l’école d’art d’Aix-en-Provence et montrée à de multiples reprises depuis 2006 et sa première exposition personnelle à l’Espace A VENDRE, Karine Rougier continue d’explorer l’univers qui lui va si bien, allant de bêtes sauvages en corps enlacés, de paysages psychédéliques en figures chimériques.

Et si le dessin reste le medium historiquement utilisé par la jeune artiste pour raconter ses passions, ses monstres et ses mystères, l’exposition Les sables mouvants se plaira à parcourir divers supports. Karine Rougier y présentera notamment sa dernière série de peintures, inspirée de la « carte de Tendre », sorte de géographie des sentiments amoureux, Karine Rougier a en outre décidé d’utiliser cette invitation comme une carte blanche à des artistes qu’elle suit, apprécie et défend.

« Tout est parti de la découverte de la Pièce de cœur de Heiner Müller, nous confie l’artiste.

1- Puis-je déposer mon cœur à vos pieds.

2- Si vous ne salissez pas le plancher.


1- Mon cœur est propre.


2- C’est ce que nous verrons.

1- Je n’arrive pas à le sortir.


2- Voulez-vous que je vous aide.


1- Si ça ne vous ennuie pas.


2- C’est un plaisir pour moi.

Moi non plus je n’arrive pas à le sortir

1- Pleurniche


2- Je m’en vais procéder à l’extraction.

Sinon pourquoi aurais-je un canif.


Il n’y en a pas pour longtemps.

Travailler et ne pas désespérer.


Bon, eh bien le voilà. Mais


C’est une brique. Votre cœur

C’est une brique.


1- Oui, mais il ne bat que pour vous.  

L’idée d’arracher un cœur, de sentir son cœur ouvert, béant, ou battant si fort dans la poitrine que son propre corps pourrait imploser. »

Commissaire de cœur de ces invitations croisées, c’est autour de ce texte, envoyé au préalable à tous les artistes conviés par Karine, que s’est instauré le dialogue. Des choix qui mêleront (entre autres) les illustrations délicieuses du charmant duo Faye Coral Johnson, les peintures carnavalesques de la Suédoise Emeli Theander aux sculptures fantastiques de l’incontournable Marlène Mocquet, et à celles, pseudo-archaïques, du non moins incontournable Allemand Stefan Rinck.