Concert/performance le jeudi 7 février 2019

à 22h30

CORE
Concert/performance pour 7 oscillateurs analogiques, murs et haut-parleurs (20’’)
Dans le prolongement du vernissage des expositions Tainted Love / Club Edit et dérobées / Flora Moscovici et Linda Sanchez
Grand hall de la Villa Arson
Entrée libre

 

 

Le travail de Raphaël Hénard met en jeu les limites perceptives et affectives de la musique en tant qu’expérience collective. Il prend la forme de concerts ou de performances dans lesquels le son, dénudé de tout ornementation, se constitue à partir d’éléments primitifs de la matière musicale : formes d’ondes pures, feedback, bruit blanc, saturation harmonique. Sa démarche se nourrit de la culture rave, du cinéma, de la psychiatrie et d’une certaine philosophie du désir.

En résidence de recherche en troisième cycle à la Villa Arson, il travaille à l’élaboration d’une théorie esthétique de la musique comme matière mentale, dans les temps qui précèdent et succèdent son existence dans l’espace.

Raphaël Hénard vit à Paris. Il est diplômé de l’école de cinéma La Fémis. Ses performances ont été jouées au Centre Pompidou, au Palais de Tokyo à Paris et au Cell’s project à Londres. Depuis 2008, il est membre du duo de musique électronique Plapla Pinky, et s’est produit dans de nombreux festivals (Villette Sonique et Siestes électroniques à Paris, Sonar Festival à Barcelone, Skanu Mežs festival à Riga, Today’s art à la Haye, Superdeluxe à Tokyo…). »